Toutes les communes wallonnes ont connu une sécheresse exceptionnelle sauf Mont-Saint-Guibert et Raeren, selon l'IRM

Existe-il un microclimat à Mont-Saint-Guibert et Raeren? C'est un tout cas la question qu'ont dû se poser les agriculteurs des deux communes. Selon un rapport de l'IRM sur la sécheresse, toutes les 262 communes wallonnes ont connu une sécheresse qui peut être reconnue comme calamité, sauf deux: Mont-Saint-Guibert et Raeren. Mais le ministre wallon de l'agriculture a demandé qu'on revérifie ces chiffres.

Tout le monde s'en est rendu compte: il pleut très peu ces derniers mois. Mais pour savoir s'il s'agit vraiment d'une sécheresse exceptionnelle, René Collin, ministre wallon de l'agriculture,a demandé à l'IRM d'analyser la situation. "J'ai demandé deux choses à l'IRM, explique le ministre. De voir si pour le printemps de cette année, il y avait un état de sécheresse exceptionnel, et aussi ce qu'il en était à partir du 1er août de l'année dernière. Parce que l'on sait qu'on a eu notamment une fin d'hiver qui était très sèche". 

Le résultat est étonnant: l'IRM confirme que depuis l'été dernier, c'était une période de sécheresse exceptionnelle dans toute la Wallonie, sauf pour deux des 262 communes. "Evidemment c'est intrigant puisque les communes de Mont-Saint-Guibert et de Raeren passent "à la trappe" de cette analyse", commente René Collin. Ce dernier a demandé à l'IRM de peaufiner ces analyses, mais pas seulement. "Bien entendu, le gouvernement devra, après avoir les constats de dégâts aux cultures, apprécier l'intervention du Fonds de calamités, explique le ministre. Bien entendu que si on retient la période du 1er août de l'année passée jusqu'au 30 juin, on ne va pas écarter deux communes". 

Evidemment, il faudra que tout le gouvernement wallon soit d'accord. Mais ce serait étonnant qu'il pleuve vraiment beaucoup moins à Raeren et Mont-Saint-Guibert.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK