Tournai: Un nouveau palais de justice en perspective

Ludivine Dedonder, ministre de la Défense, Mathieu Michel, le secrétaire d'État chargé de la Régie des Bâtiments, Paul-Olivier Delannois, le bourgmestre de Tournai et Jean-Luc Crucke, ministre wallon du Budget.
Ludivine Dedonder, ministre de la Défense, Mathieu Michel, le secrétaire d'État chargé de la Régie des Bâtiments, Paul-Olivier Delannois, le bourgmestre de Tournai et Jean-Luc Crucke, ministre wallon du Budget. - © Belga - David Stockman

La Ville de Tournai a offert à la Régie des bâtiments, pour un euro symbolique, un terrain proche de la prison de Tournai pour y construire un nouveau palais de justice. Un protocole d'accord de coopération a été signé lundi entre Paul-Olivier Delannois (PS), bourgmestre de Tournai, et le secrétaire d'État chargé de la Régie des Bâtiments, Mathieu Michel (MR). Le dossier sera à présent géré par le SPF Finances.

Le protocole a été signé à l'hôtel de ville de Tournai par le bourgmestre et le secrétaire d'État. La cérémonie s'est déroulée en présence de Ludivine Dedonder (PS), ministre de la Défense, et Jean-Luc Crucke (MR), ministre wallon du Budget.    

Chi va piano va sano?

Par bail emphytéotique de 99 ans, la Ville de Tournai cède à la Régie, pour un euro symbolique, un terrain de 107 ares. Cet actuel parking fait face à la prison tournaisienne. "Ce dossier me fait penser à la procession d'Echternach, avec trois pas en avant puis deux pas en arrière. À chaque fois, on est revenu à la case départ. En ce qui me concerne, c'est le 4e bâtonnier avec qui je traite ce dossier", a d'emblée déclaré le bourgmestre de Tournai, tant les projets de construction d'un nouveau palais de justice à Tournai ont été légion ces dernières décennies.     "Ce dossier est attendu depuis très longtemps. Aujourd'hui, c'est en bonne voie. Je suis heureuse que mon collègue de la Régie fasse le pas directement avec le ministre de la Justice qui lui aussi soutient ce dossier", a précisé la ministre Dedonder.     "L'important est qu'on puisse aboutir dans ce dossier, tant pour le justiciable que pour le monde de la justice. Dans ce dossier, il y a une âme picarde, puisque ce palais va rester à Tournai", a indiqué le ministre Crucke.     "Ce nouveau palais va regrouper tous les services judiciaires de la division de Tournai, aujourd'hui disséminés", a précisé Monique Lévecque, présidente du tribunal de première instance du Hainaut qui regroupe les villes de Charleroi, Mons et Tournai.     "Je suis ému. Tournai est la première étape de mes visites des palais de justice en Wallonie. Cet accord de coopération est une 1ère étape et un cahier des charges, déjà réalisé par les bâtonniers, m'a été remis. Il y aura ensuite la programmation de la justice. Il faudra financer et construire ce palais. J'y mettrai toute mon énergie pour faire avancer ce dossier et le faire valider par le SPF Finances dans le courant de 2024. Cela doit se faire dans les 10 ans, si non l'accord nous oblige de rendre le terrain à la Ville de Tournai", a expliqué pour sa part Mathieu Michel.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK