Tournai: "Pas de projet sans argent pour le Pont des trous" (Rudy Demotte)

Le bourgmestre de Tournai, Rudy Demotte (PS).
Le bourgmestre de Tournai, Rudy Demotte (PS). - © KRISTOF VAN ACCOM - BELGA

Le report des travaux sur le Pont des Trous à Tournai n'est pas levé. "Sans argent, pas de projet", dit-on au sein du cabinet du bourgmestre de Tournai, Rudy Demotte (PS). Néanmoins, une demande de permis pour entamer des travaux sur la traversée de l'Escaut est en cours de rédaction et devrait être introduite avant la fin de l'année, confirme le responsable des Voies Hydrauliques. Tout dépend donc de l'argent que le gouvernement wallon consacrera à ce projet.

Vendredi, Rudy Demotte s'est montré ferme la suite d'un article paru dans L’Écho. "Tant qu'il n'y a pas d'inscription budgétaire claire du côté wallon, tant qu'il n'y a pas d'inscription budgétaire claire et de plan stratégique, côté français et sans les compensations, les arches du Pont des trous ne seront pas élargies", dit-on du côté du cabinet du bourgmestre.

Le cabinet de Rudy Demotte indique aussi que les compensations demandées ne seront pas destinées, comme l'avait indiqué L'Echo, à la cathédrale, en cours de rénovation, mais à la refonte des quais depuis le Luchet d'Antoing jusqu'au jardin de la Reine, sur les portions qui n'ont pas été remises à neuf ces dernières années. "Un budget de 28,7 millions d'euros est consacré à ce projet dont trois millions pour la rectification de l'arche centrale du Pont des Trous", précise Christophe Van Muysen, responsable des Voies hydrauliques. Dans ce budget, 3,6 millions d'euros sont prévus pour la démolition et la reconstruction du pont à hauteur du quai Saint-Brice, lequel sera élargi, et un budget de 17,8 millions sera consacré aux aménagements annexes dans la traversée de Tournai, dont l'aménagement de deux haltes nautiques. Enfin, si le gouvernement français s'est engagé à relancer le projet Canal Seine Nord Europe, on estime du côté belge qu'il existe "une intention non négligeable" à faire ces travaux pour enlever le goulot d'étranglement de l'Escaut à hauteur de Tournai afin de permettre le passage de bateaux de plus de 2000 tonnes.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK