Tournai: découvrez les coulisses de Viva For Life

Le Cube vu de l'intérieur
3 images
Le Cube vu de l'intérieur - © Thibault Balthazar

C’est ce mardi soir que démarre Viva For Life, une opération de solidarité qui, pour sa septième édition, s’est installée sur la Grand Place de Tournai. L’objectif de cette démarche est de sensibiliser le public à la pauvreté infantile et récolter des fonds pour soutenir un maximum d’associations actives sur le terrain de l’enfance et de la pauvreté.   

Pour focaliser l’attention du public sur la cause, comme les années précédentes, trois animateurs de la RTBF, Sara De Paduwa, Ophélie Fontana et Adrien Devyver, seront enfermés pendant 144 heures dans le cube à partir de 20h15. Mais c’est une véritable fourmilière qui gravite autour du trio pour relever ce défi. 

Nous avons pu entrer dans le cube avec Cindy Laudelout qui coordonne dans l'ombre l'ensemble du projet Viva For Life. "Ici, on est en répétition au niveau de la télé, à la table radio des doublures sont présentes pour effectuer les derniers réglages".

Au total, ce sont plus de 200 techniciens qui participent à l'événement et contribuent au succès de l'opération. "Durant cette semaine c’est aussi un marathon de 144 heures techniques pour tous ces techniciens parce que eux aussi se relayent toutes les huit heures pour assurer un programme à la fois radio, télé et digital".

Une nounou

Le seul à ne pas être remplacé, c'est Vincent Dallemagne. Il est responsable logistique et possède sa propre chambre dans le cube. Il est la nounou des animateurs, et, à ce titre il doit être disponible 24 heures sur 24 pendant les six jours "Comme je dis souvent, je suis une sorte de psychologue à deux balles  mais là c’est pour écouter leurs craintes, leurs angoisses, leur tristesse, leur joie, toutes leurs émotions quoi, je suis là pour gérer ces émotions".

Et sa présence n’est pas anecdotique: d’expérience, des techniciens qui ont déjà vécu l’aventure les années précédentes savent que les animateurs passent par différentes phases. "Il y a d’abord cette euphorie au début à l’entrée dans le cube", explique Thierry Cassart, un caméraman qui a déjà vécu cinq éditions à l’intérieur du cube, "puis il y a une fatigue qui vient s’installer et le fait d’entendre les malheurs de la vie quotidienne de certaines familles fait que le cafard s’instaure et ça devient très dur, puis, à la fin, il y a l’euphorie de vouloir sortir du cube et de découvrir le montant final".

Les préparatifs ont débuté le 28 novembre en partenariat avec la ville de Tournai, qui a organisé un marché de Noël autour du cube. Après l'opération, le travail de démontage se poursuivra jusqu'au 30 décembre. 

Le call center sera ouvert jusqu'au 23 décembre. Appelez donc le 0800/30 007 pour soutenir l'opération.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK