Tournai : le nouveau projet immobilier sur le chancre du site Dorcas

L'ancien site de La Dorcas à Tournai
L'ancien site de La Dorcas à Tournai - © Denis Vanderbrugge

C’est la société Thomas & Piron Bâtiment qui a acquis le vaste site de l’ancien hôpital "La Dorcas" à Tournai. Une réunion concernant le projet immobilier qui le concerne s’est tenue ce vendredi matin en présence des équipes de Thomas & Piron Bâtiment, du fonctionnaire délégué de l’urbanisme, du fonctionnaire technique, de l’échevin de l’urbanisme, des services communaux ainsi que d’un représentant de la CCATM (Commission Consultative Communale d’Aménagement du Territoire et Mobilité) comme le prévoit la réglementation.

Le site offre des facilités d’accès multiples (routes, voie d’eau, voies lentes cyclo-piétonnes) et se trouve à proximité des services et des commerces du centre-ville et de la future halte nautique, ce qui, pour la ville de Tournai, signifie que "ces nouveaux espaces seront en phase avec la volonté locale de requalification du site désaffecté et en phase avec la volonté régionale de reconstruire la ville sur la ville avec une densification adaptée".

Un vaste projet

Le Bourgmestre, Paul-Olivier Delannois (PS) estime que "Cet important projet immobilier correspond parfaitement aux prescriptions du schéma de cohérence communal". Et sur cet aspect, dans le communiqué de la ville, l’échevin de l’Urbanisme Philippe Robert (PS) précise qu’"Une attention particulière sera réservée à la qualité architecturale et environnementale du projet dans son ensemble. Nous veillerons notamment à ce que celui-ci s’intègre au mieux dans son environnement immédiat et tire le meilleur parti de sa proximité avec l’Escaut. Une attention sera réservée également à l’accessibilité et à la qualité de vie des futurs habitants".

L’administrateur-délégué de Thomas & Piron Bâtiment, Aubry Lefebvre, précise vouloir donner "une nouvelle vie à ce chancre urbain désaffecté par la création d’un nouveau quartier à dominante résidentielle", futur quartier qu’il veillera, déclare-t-il, "à connecter au tissu urbain existant ".

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK