Tournai: la ville reprend possession de la tour Henri VIII

La tour Henri VIII, à Tournai, a été construite au début du XVIe siècle.
La tour Henri VIII, à Tournai, a été construite au début du XVIe siècle. - © Laurent Dupuis

La saga de la tour Henri VIII, de la grosse tour comme on dit à Tournai, n'est pas terminée. Loin de là. Mais elle vient de connaître un nouvel épisode. 

Ce lundi soir, le conseil communal tournaisien a approuvé le rachat de ce vestige du début du XVIIIe, symbole de la présence anglaise à Tournai et même en Belgique puisque Tournai a été la seule ville belge à avoir été anglaise. 

La Ville rachète le monument à l'entreprise Monument Hainaut pour 5.240€. En 2003, elle le lui avait pourtant cédé pour l'euro symbolique. L'idée: faire restaurer la tour et en redevenir propriétaire ensuite. L'opération était intéressante pour l'entreprise puisqu'elle pouvait obtenir 95 % de subsides de la Région wallonne.

Ce type d'opération, le mécénat, avait permis quelques années auparavant la rénovation par l'entreprise Dherte du Fort Rouge à Tournai.

Le hic: les experts se sont écharpés sur des aspects patrimoniaux et la Région wallonne a entre-temps revu le taux de subsidiation à la baisse. De quoi pousser l'entreprise Monument Hainaut à faire marche arrière.

Le rachat de la tour Henri VIII par la Ville de Tournai était la seule porte de sortie pour faire restaurer l'édifice. Mais tout est à faire. Il faut obtenir le certificat de patrimoine, des subsides...

Un litige à 723.000€

Pour compliquer le dossier, l'entreprise Monument Hainaut est en litige avec la Ville. Elle réclame 723 000€ pour la location de l'échafaudage encerclant la tour Henri VIII et autres frais d'études. Ce que conteste la Ville, pour l'échafaudage en tout cas. Pour les autorités communales, l'échafaudage installé en 2008 n'était d'aucune utilité et comme il a été posé quand Monument Hainaut était propriétaire, la responsabilité lui incomberait.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK