Tournai: Clémentine Deraedt, 18 ans, défile pour de grands couturiers

Valentino, Louis Vuitton, Chloé... ces noms sont ceux de grandes marques de vêtements - des marques pour lesquelles Clémentine Deraedt a défilé ou fait des photos. La Tournaisienne de 18 ans est aujourd'hui un mannequin, reconnue internationalement.
Comme beaucoup de belles histoires, tout a commencé un peu par hasard. C'est Manon, la grande sœur de Clémentine, qui a forcé le destin. Elle a envoyé des photos de sa sœur à une agence: "Je l'ai poussée parce qu'elle était jolie. Je voulais vraiment qu'elle commence à être mannequin. J'avais fait quelques photos d'elle et elle était vraiment très photogénique." Manon a envoyé ces photos contre l'avis de Clémentine qui n'était pas très confiante. La jeune femme s'intéressait déjà un peu à la mode. Il lui était déjà arrivé d'accrocher quelques affiches de créateurs dans sa chambre mais elle ne s'était jamais imaginée évoluer sur des podiums et sous les feux des projecteurs.

"C'était énorme"

Et pourtant, la réponse de l'agence ne s'est pas fait longtemps attendre. Clémentine a tout de suite plu et depuis deux ans, tout s'est enchainé: "En fait, on m'a appelé après mon premier 'shooting' en me disant qu'on aimerait bien m'avoir à la Fashion Week de Paris. J'y suis allée, mais l'agence me disait de ne pas me faire de fausses idées, que c'était juste pour voir des clients. C'était déjà énorme de se dire que j'allais voir des grands couturiers. Et puis, au final, j'ai été retenue. J'ai fait les défilés. Mais je ne me suis pas rendue compte quand j'y étais que c'était aussi énorme."
France, Italie, New-York ou encore la Chine, Clémentine Deraedt en a déjà vu du pays et du beau monde: "C'est inimaginable. C'est une expérience incroyable. Je suis contente car je sais que ça ne peut pas arriver à beaucoup de filles. J'adore découvrir les habits et pouvoir les porter. Les photos aussi et se voir en photos après, c'est très chouette. J'aime les défilés aussi et voir les personnalités qui sont là. Une fois, j'ai vu qu'il y avait Stromae. C'est quand même génial ça aussi."

toujours à l'école

Clémentine n'a pas pour autant abandonné l'école même si c'est difficile de combiner les deux. Elle sacrifie quelques jours de classe sur l'année mais elle est bien déterminée à finir ses secondaires. Ensuite, elle compte prendre une année sabbatique pour vivre à fond son aventure de mannequin.

Laura Canducci

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK