Tournai: 3 personnes dont 2 mineurs arrêtés suite à une opération policière

Le quartier Saint-Brice à Tournai
2 images
Le quartier Saint-Brice à Tournai - © Google maps

Une opération policière dans le milieu des stupéfiants à Tournai a débouché sur l'arrestation de trois personnes, dont deux mineurs. Le majeur, un sujet français, comparaîtra mercredi devant la chambre du conseil de Mons.

L'opération a été menée fin de la semaine dernière dans le quartier St-Brice de Tournai mais  le parquet de Tournai n'a communiqué que ce lundi. A la suite d'un premier dossier lié au trafic de stupéfiants à Tournai, le Service d'Enquêtes et de Recherches (SER) de la zone de police du Tournaisis a mené jeudi dernier une nouvelle opération de contrôle. Celle-ci a débouché sur l'interpellation de quatre personnes qui opéraient leur trafic au départ d'un appartement.

Un peu de tout

Lors de cette perquisition, 12 boulettes de cocaïne (7,18g/boulette), 1,89g de cocaïne, 1 boulette d'héroïne, une somme d'argent de 362€, deux GSM ainsi qu'une liste de contacts ont été saisis. Les policiers ont également mis la main sur un spray au poivre, un sabre ainsi qu'une arme de poing dont une balle était engagée dans le canon. 

Deux mineurs placés en IPPJ

Quatre personnes, un Tournaisien âgé de 41 ans et trois Français de la région de Roubaix et Tourcoing, ont été interpellées et privées de liberté. Entendu par la juge d'instruction Mme Alexandra Debecker, le Tournaisien a été relaxé après audition. Les deux mineurs d'âge ont été entendus par un juge de la jeunes et placés dans un centre ferme IPPJ, l'un à Wauthier-Braine, l'autre à Fraipont. Le majeur, âgé de 33 ans et domicilié à Sin-le-Noble dans le nord de la France, été placé sous mandat d'arrêt pour infraction à la loi sur les stupéfiants, importation de stupéfiants et vente en association.    Placé en détention préventive, le dealer comparaîtra mercredi devant la Chambre du conseil de Mons qui devra infirmer ou confirmer pour un mois son mandat d'arrêt.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK