Tour des Finances : le recours introduit par la SNCB est déclaré irrecevable par le Conseil d'Etat

La future Tour des Finances dans le quartier des Guillemins - RTBF
La future Tour des Finances dans le quartier des Guillemins - RTBF - © Tous droits réservés

Le Conseil d'Etat a tranché ce mardi 28 janvier à propos du recours en annulation introduit par la SNCB Holding contre le permis accordé pour la construction de la Tour des Finances de Liège. Le Conseil d'Etat a estimé que ce recours n'avait pas été introduit par l'organe compétent de la SNCB Holding.

La SNCB Holding tente depuis plusieurs années de s'opposer à la construction de la Tour des Finances, dans le quartier de la gare des Guillemins à Liège. Une saga judiciaire qui n'a pas empêché la construction du bâtiment. Sa structure est pratiquement achevée. La tour fera 27 étages, soit une hauteur de 118 mètres. Elle sera surmontée d'un mât de 20 mètres.

Le recours en annulation de la SNCB pointait que, vu la hauteur de la tour, le permis qui lui a été accordé ne correspond pas scrupuleusement au "périmètre de remembrement", voté par la ville de Liège pour fixer les grandes lignes du réaménagement du quartier.

Mais finalement, les débats sur ce point ont été menés en vain puisque l'arrêt du Conseil d'Etat se base sur un problème de forme. Pour lui, le recours aurait dû être introduit par l'ensemble du conseil d'administration de la SNCB Holding et pas par son administrateur-délégué et par son directeur général comme cela a été le cas.

Marc Uyttendaele, l'avocat de la SNCB Holding, se montre pour le moins étonné. "Ma cliente engage en effet depuis toujours ses procédures de la sorte", explique-t-il. Et il indique qu'il va maintenant examiner avec elle la possibilité d'introduire une procédure devant une juridiction internationale.

Martial Giot

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir

L'actualité des régions en vidéo