Tour de Namur: qui pour succéder à Edwig Cammaerts ?

Edwig Cammaerts vainqueur de la dernière édition
6 images
Edwig Cammaerts vainqueur de la dernière édition - © RTBF - Colette Jaspers

La 64e édition du tour cycliste de la province de Namur démarre ce samedi. Près de 180 coureurs s’élanceront de Jambes pour une arrivée finale à la citadelle de Namur. Le successeur d’ Edwig Cammaerts sera connu mercredi après 5 étapes et 740 kilomètres de course.

Le directeur général, Christian Bouillot, avoue que chaque étape est un piège. "L’étape de dimanche, on visite quand même Viroinval, lundi c’est la fameuse étape des Ardennes qui a toujours prouvé que l’on pouvait créer des écarts. Le mardi, entre Gesves et Walcourt, on va visiter les barrages de l’Eau d’Heure. Il n’y a aucune étape facile".

Un tour qui est parfois un tremplin vers le professionnalisme. Ce n’est évidemment pas parce qu’on l’on remporte le tour ou que l’on gagne une étape, que l’on devient du jour au lendemain professionnel mais c’est une très belle carte de visite. 

S’y sont illustrés, entre autre  : Romain Zingle (Cofidis), Thomas De Gendt (Vacansoleil),  Giannni Meersman, qui vient de signer chez RadioShack et le dernier vainqueur en date, Edwig Cammaerts devenu professionnel au sein de l’équipe Landbouwkrediet.

Alors, justement, qui pour succéder à Edwig Cammaerts ?  "Je ne vois pas un Namurois remporter le tour cette année, ce sera difficile. Il a fallu 10 ans pour revoir un Namurois sur la plus haute marche du podium. Je pense qu’une victoire d’étape est possible avec Jérôme Giaux (Villers-sur-Lesse) ou Jérémy Burton (Fosses-la-Ville)".

L’ancien champion de Belgique professionnel, Ludovic Capelle, reviendra, lui, sur ses terres. Son dernier tour de Namur remonte à 2006. Il sera au départ avec des ambitions personnelles, il vise une victoire d’étape.  Il va également  mettre son expérience au profit de son équipe RPSM : "Sur le papier, on a la meilleure équipe avec Clément Lhotellerie (Binche) et Quentin Bertholet (Tournai). C’est jamais évident un tour de Namur. Pour moi l’étape de lundi Bièvre–Gedinne est la plus dure.  Généralement, si tu joues l’étape, tu joues aussi le général.  Ce qui fera la différence ?  Ce ne sont pas les bosses mais le vent et le temps".

Nous avons également demandé l’avis d’un vrai spécialiste du cyclisme. Freddy Havelange a fait 43 tours de Namur et sans hésiter il pointe aussi  RPSM, l’équipe de Ludovic Capelle, comme favorite de l’épreuve : "Clément Lhotellerie est l’homme à battre. Il a une revanche à prendre sur le tour de Liège où il a échoué à 2 secondes du vainqueur. Il a de sérieux atouts avec Ludovic Capelle et Nicolas Baïolet. Il peut faire mal dans l’étape Bièvre-Gedinne, de plus, l’arrivée à la Citadelle, le dernier jour, lui convient tout à fait. Il faudra aussi faire attention à Jérémy Burton (Flawinne), il est super motivé et on a construit l’équipe de Dunkerque autour de lui. Je pense aussi que Boris Dron (Rulles) ou Tom Dernies (Durbuy) du PCW peuvent avoir leur mot à dire. Il faudra aussi faire attention aux coureurs du nord du pays".

C’est donc clair, cette année,  il n’y a pas de tout grand favori comme l’an dernier avec le Namurois Edwig Cammaerts.  L’épreuve reste plus ouverte que jamais. Rendez-vous le 10 août au sommet de la citadelle pour connaître le nom du vainqueur de cette 64e édition du tour de la province de Namur.

 Vous pourrez retrouvez chaque jour tous les résultats sur à l’arrivée.be

 Étapes :

Samedi 6 août : Jambes – Ciney 151 KM

Dimanche 7 août : Philippeville – Florennes 160 km

Lundi 8 août : Bievre – Gedinne  134 km

Mardi 9 août  : Gesves – Walcourt 148 km

Mercredi 10 août : Ciney – Namur  147 km


Colette Jaspers


 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK