Tombe du petit Thibault profanée: un quadragénaire interné

Le petit Thibault était  décédé en juillet 2009, après s'être coincé la tête dans  les barreaux d'un sommier chez une gardienne
Le petit Thibault était décédé en juillet 2009, après s'être coincé la tête dans les barreaux d'un sommier chez une gardienne - © Bia bouquet

Le tribunal correctionnel de Marche-en-Famenne a ordonné vendredi l'internement d'un quadragénaire qui s'était rendu coupable de dégradations au cimetière de Marloie sur la tombe du petit Thibault. Ce petit garçon était décédé de façon dramatique, en juillet 2009, après s'être coincé la tête dans les barreaux d'un sommier chez une gardienne.

L'homme avait vidé une bombe de peinture bleue sur la tombe de l'enfant et volé divers objets. D'autres vols avaient été perpétrés dans le cimetière. L'individu avaient été repéré après que les parents de Thibault aient placé une caméra dans le cimetière pour voir qui s'en prenait à la tombe de leur fils.

Appréhendé, le quadragénaire a expliqué avoir agi de la sorte car les parents l'avaient accusé d'autres vols dans le cimetière, et dont il niait être l'auteur. Le tribunal a toutefois estimé que l'intéressé était bien coupable d'autres vols ainsi que de dégradations dans un organisme de réinsertion de la région.

L'homme n'est pas inconnu des autorités judiciaires. Au début des années 90, trois mesures d'internement avaient, en effet, été décidées à son égard, dont une suite à un meurtre. Renvoyé, cette fois, en correctionnelle pour ces nouveau faits, le tribunal, se basant sur des expertises, a estimé que l'homme était au moment de leur commission et est toujours en état de déséquilibre mental.

L'internement a été ordonné. Le jugement le condamne aussi au versement de 2500 euros de dommage moral aux parents de Thibault.


Belga

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK