TIWOUH, une application de l'ULg pour pallier les troubles de la communication

TIWOUH, une application de l'Ulg pour palier les troubles de la communication
4 images
TIWOUH, une application de l'Ulg pour palier les troubles de la communication - © Tous droits réservés

Un petit nom tout mignon qui cache un travail de recherche colossal, TIWOUH. C'est le nom d'une nouvelle spin-off qui a mis en place une application proposant des solutions alternatives aux troubles de la communication. Elle est le fruit du travail du département de logopédie clinique de l'Université de Liège. L'application propose des tableaux de communication et des exercices personnalisables, disponibles sur tablette.

Une application personnalisée en fonction des demandes

TIWOUH est utilisée dans la famille Bry à Lobbes, dans le Hainaut, depuis quelques mois. Depuis sa naissance, Chloé -12 ans- souffre d'un retard psychomoteur général. Elle ne sait pas parler, ne s’exprime qu'avec des gestes, mais désormais aussi avec l'aide de l'application TIWOUH. "La tablette fonctionne suite à ses demandes" explique Dominique Bry, la maman de Chloé, "c'est vraiment une tablette pour elle. On l'a préparée en fonction de ce qu'elle veut, de ses activités. Ça peut être la télévision ou jouer."

Depuis qu'elle a TIWOUH à la maison, elle a beaucoup moins de frustration

La tablette est aujourd'hui aussi utilisée à l'école. Mais le travail s'est d'abord fait avec la logopède de Chloé. Ce n'est qu'après que l'outil a été introduit dans la famille. Une chose est sûre, il a rapidement fait ses preuves. "Depuis qu'elle a TIWOUH à la maison, elle a beaucoup moins de colère, de frustration. Parce qu'elle fait des demandes, en fait !" souligne la maman. Le contact est notamment plus facile avec sa sœur. "Avant, elle n'arrivait pas à l'avoir car Chloé était fort agitée. Ici, on le voit, elles jouent toutes les deux, c'est génial."

L’intérêt de cette application c'est donc qu'elle ne fonctionne pas toute seule. "Les familles qui l'utilisent sont accompagnées de logopèdes professionnels," explique Charles Fage, chercheur à l'Université de Liège et porteur du projet TIWOUH. "C'est vraiment ce qu'on veut défendre, parce que la plupart des solutions qui existent : vous l'achetez, vous l'utilisez, mais vous l'utilisez comme vous le pouvez. Alors qu'avec TIWOUH, c'est une solution accompagnée." Ce qui fait toute la différence, c'est aussi que l'application répond davantage aux besoins qu'aux pathologies. Dans la famille de Chloé, le pari est réussi.

Présentation de la plateforme Tiwouh en vidéo

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir