Tintigny : bilan positif pour le poste médical de garde

La province de Luxembourg compte désormais 7 postes médicaux de garde (illustration).
La province de Luxembourg compte désormais 7 postes médicaux de garde (illustration). - © Belga

La pénurie de médecins généralistes est particulièrement importante en province de Luxembourg. Jusqu’au mois de février, il n’était d’ailleurs pas rare de voir un médecin assurer deux week-ends de garde complets. Parfois plus. Désormais, la situation s’est améliorée. Essentiellement grâce au numéro unique, le 1733, qui vous redirige les week-ends et jours fériés vers l’un des sept postes de garde de la province.

Tintigny dispose depuis le début de l’année d’un poste médical de garde. Une réelle avancée pour les médecins du coin, qui devaient toujours courir aux quatre coins de l’entité lorsqu’ils étaient de garde. Ajoutez à cela le fait qu’ils n’étaient pas assez nombreux pour se répartir les horaires de garde et vous avez là les deux gros points noirs qui avaient amené les généralistes à tirer la sonnette d’alarme voici plusieurs mois.

Pour y remédier, on a créé des postes médicaux. Un local unique, avec du personnel, de l’équipement et une aide en amont pour ne pas devoir filtrer les nombreux appels. Autant d’éléments qui ont servi à améliorer considérablement leurs conditions de travail.

"On a des gardes plus courtes qu’avant, soulève Corine Boulet (responsable du poste de Tintigny). On ne travaille plus de 12 heures d’affilée. On a du personnel à disposition. Pendant ces 12 heures, nous ne devons donc – par exemple – plus répondre au téléphone pour les rendez-vous. Un tri est également fait en amont, via le 1733. Ce qui nous permet de ne voir que des cas de médecine générale."

La consultation est également privilégiée aux visites à domicile. Avec, en plus, l’appui d’un chauffeur  lors des déplacements indispensables. "La nuit, un chauffeur nous accompagne. Nous ne sommes donc plus seuls. C’est une bonne chose, surtout pour les collègues féminins." Quant aux locaux, ils sont mieux équipés. "Les conditions de travail se sont nettement améliorées", conclut le docteur Boulet.

A Tintigny, on compte 40 médecins généralistes pour tout le poste médical, qui se relaient à tour de rôle pour une population de 49 300  habitants. C'est encore un peu trop peu, fait remarquer Jean-Luc Parmentier (président de l'association qui gère les sept postes de garde). "On est la première région à organiser une réforme de la garde sur un territoire important (presque 1/6ème du pays, pour 350 000 habitants). On a relevé qu’il y a 350 médecins qui y travaillent (…) C’est quelque chose qui est cité en exemple car le fait de fusionner les activités de plusieurs cercles, avec une structure administrative commune, nous a permis de diminuer fortement les coûts d’exploitation de ces postes de garde. Au final, on a quelque chose d’assez cohérent. De plus, chaque patient de la province de Luxembourg ou de l’arrondissement de Dinant a désormais les mêmes chances, où qu’il soit."

Anne Lemaire

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK