Tihange 2 et Doel 3 "n'auraient jamais dû être relancés"

Et pour le crier haut et fort, les Verts se fondent sur un rapport qu'ils ont commandé à cinq experts internationaux, dont l'ancien chef de la sécurité nucléaire en Allemagne.

Ce rapport, très critique, affirme que ni l'Agence fédérale de contrôle nucléaire ni Electrabel (propriétaire des centrales) ne parviennent à déterminer les caractéristiques du matériau qui se trouve dans les cuves où sont apparues les microfissures.

On se rappellera que les deux réacteurs avaient été mis à l'arrêt à l'été 2012 après la découverte du problème des microfissures. Sauf qu’après examen, l'Agence fédérale de contrôle nucléaire avait tout de même donné son feu vert au redémarrage en mai 2013.

Les réacteurs ont ainsi re-fonctionné pendant dix mois avant une nouvelle mise à l'arrêt décidée, dans l'urgence le mois dernier, à la suite de nouveaux tests aux résultats peu rassurants.

Forts de ce rapport d'experts en nucléaire, Ecolo et Groen ! comptent interpeller la ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet sur "le risque manifeste pris par le gouvernement fédéral" lors du redémarrage de Tihange 2 et Doel 3 en mai de l'année dernière.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK