Thuin : une nouvelle usine pour les bières de l'Abbaye d'Aulne

Site de la future usine des bières de l'Abbaye d'Aulne, zoning de Thuin-Lobbes.Frédéric Colinet, ingénieur-brasseur
Site de la future usine des bières de l'Abbaye d'Aulne, zoning de Thuin-Lobbes.Frédéric Colinet, ingénieur-brasseur - © Tous droits réservés

Blonde ou brunes, tout le monde connaît dans la région les bières de l'Abbaye d'Aulne. Pourtant, cela fait plusieurs années qu'elles ne sont plus brassées à l'Abbaye faute de place suffisante. Mais cela va changer. Une nouvelle usine est en train de se construire sur le zoning de Lobbes-Thuin, à quelques kilomètres de là. Un bâtiment de 3000 mètres carrés se dressera bientôt là où pour l'instant, on ne voit que des grues effectuer des travaux de terrassement. D'ici fin décembre, le bâtiment sera construit et la dalle posée, explique Frédéric Collinet, l'ingénieur-brasseur de l'ADA.

"Une fois la dalle posée, on pourra intégrer tout le processus: les cuves de brassage, les cuves de fermentation, les salles d’embouteillage et de stockage. On espère, si tout se déroule comme prévu, être opérationnels d’ici juin-juillet prochain. On pourra alors démarrer des brassins tests et avoir une première bière pour le mois de septembre 2018."

Cette eau qui fait la bière

Ingrédient fondamental de la bière : son eau. Une nappe phréatique se trouve justement sous le site de l'usine. "On est en train de réaliser un forage à 70 mètres de profondeur, avec un puits artésien. On espère avoir un débit de 12 mètres cubes d’eau par heure. Nous allons faire des analyses physico-chimiques de l’eau. Il y aura certainement un pré-traitement de l’eau pour s’assurer de sa qualité, mais nous allons disposer d’eau de pluie, qui est quand même meilleure que l’eau de distribution, et ça, pour une bonne qualité organoleptique de la bière, c’est important. "

Ces 3 dernières années, les bières de l'abbaye d'Aulne étaient produites par un sous-traitant en Flandre, ce qui avait suscité beaucoup de critiques. " Beaucoup de clients nous disaient que l’ADA n’était plus fabriquée sur Thuin, que c’était dommage. On nous reprochait d’être des traiders, et plus des brasseurs, alors que notre métier d’origine, c’est les brassages ! Et puis, revenir à Thuin, non loin de l'Abbaye d'Aulne va nous permettre, on l'espère, de réintéger bientôt la confédération des brasseurs et pourvoir disposer du logo "bière d'abbaye reconnue""

Et brasser, dans leur future usine, il vont le faire: la production sera de 20 000 hectolitres pour commencer, soit ... 6 millions de bouteilles, qui seront vite parties à l'exportation. "On compte exporter dès 2018 80% de notre production, et le reste sera écoulé sur le marché belge".

L'usine devrait produire, en pleine capacité, 20 millions de bouteilles par an.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK