Thuin : une locomotive de 1888 remise sur les rails par une famille de passionnés

Thuin : une locomotive de 1888 remise sur les rails par une famille de passionnés
2 images
Thuin : une locomotive de 1888 remise sur les rails par une famille de passionnés - © Tous droits réservés

A Thuin, un bijou historique vient d'être remis sur les rails : une locomotive à vapeur datant de 1888, ce qui fait d'elle la plus ancienne de Belgique, entièrement restaurée par l'Association pour la sauvegarde du Vicinal (ASVI). La rénovation de cet ancêtre a coûté près de 400.000 euros, entièrement financés par des dons privés, et a nécessité le travail de plusieurs ateliers spécialisés aux quatre coins de l'Europe : "ça a pris trois ans et c'est un travail quasiment européen" nous explique Laurent Vandermotte, le mécanicien vapeur qui a coordonné tous les travaux. "Il a fallu refaire les roues en Allemagne, dans des ateliers spécialisés. (...) Les deux cylindres, qui sont les moteurs en fait de la locomotive, étaient vraiment usés et donc là aussi il a fallu faire appel à des spécialistes. La chaudière a été refaite en Pologne, car il n'y a plus que là et un peu en Angleterre que l'on trouve les personnes capables de le faire. Et l'assemblage final a été réalisé en France" poursuit-il.

Toujours affamée de charbon, cette locomotive numéro 303 nécessite l'entraide du père et du fils pour ingurgiter sa vingtaine de seaux quotidiens, environ trois-cent kilos de charbon... Mais qu'importe, chez les Vandermotte, l'amour des machine à vapeur est une histoire de famille : "Il est tombé dedans en naissant" témoigne Philippe, le père de Laurent. "Je l'emmenais dans tous les trains touristiques à vapeur quand il était tout petit et pour moi la passion date aussi depuis l'enfance" se souvient-il. Et l'élève a depuis dépassé le maître puisque Laurent a pu se former comme mécanicien professionnel en France et exerce depuis ce métier à plein temps au Parc Pairi Daiza dans le Hainaut. Alors forcément, pour les deux complices vaporistes, voir cette machine de la fin du 19e siècle, de retour sur les rails, provoque un sentiment particulier : "c'est la plus ancienne de Belgique, remise en état d'origine et c'est vraiment exceptionnel de pouvoir la faire rouler, c'est un vrai plaisir" nous confie Philippe.

Transport de voyageurs dès septembre prochain

Grâce à l'argent récolté, la famille Vandermotte a également pu financer la rénovation de plusieurs rames de transport datant de la même époque. Ici encore, tout a été fait pour s'immerger totalement dans le glorieux passé du transport ferroviaire de notre pays : "On a même pu recréer un espace première classe de l'époque, avec les fauteils et les miroirs d'époque qui vous font vraiment comprendre la société du 19e siècle" s'enthousiasme Laurent Vandermotte. "Quand on pense qu'il y avait autrefois 5000 kilomètres de voies de trams vapeur comme celui-ci, ce serait trop dommage de perdre entièrement ce patrimoine belge" conclut-il. Un patrimoine qui revit grâce à la passion de cette famille, la locomotive et ses wagons accueilleront de nouveaux passagers dès les prochaines journées du patrimoine, les 8 et 9 septembre 2018.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK