Thuin: la caravane est morte, vive la caravane!

La caravane new look
2 images
La caravane new look - © Vinciane Votron

Des caravanes transformées en stand ticket, en buvette ou en photomaton, cela se répand de plus en plus dans les festivals. Un gain de temps pour les organisateurs qui s'épargnent le montage et le démontage : "En arrivant avec la caravane, en déployant les 4 pieds de stabilisation et en la branchant à l'eau ou l'électricité en fonction de l'utilisation, on perd beaucoup moins de temps. En général pour monter un stand bar avec des pompes, on prend 1h30 voire 2 heures; ici, on est à un quart d'heure."

Alexis Fronistas était lui-même dans la création d'événements. Il y a trois ans, il a eu l'idée de poser ses infrastructures sur roulette et de créer son activité.

Nouvelle vie

Aujourd'hui, il retape des caravanes ou plutôt des épaves en leur offrant une seconde vie, après des travaux de soudure, de menuiserie ou de peinture : "Il faut être bricoleur et touche-à-tout. Je travaille beaucoup avec des matériaux de récupération. Ici, le fond du mur pour les photos, c'est du bois provenant d'anciennes palettes qui ont été poncées ou rabotées pour avoir un mur uniforme."

Et le concept séduit de plus en plus de monde : "J'entame ma troisième saison qui se passe très bien. Je travaille avec de grands festivals comme de plus petits événements : les apéros namurois, les apéros des quais, le Lasemo, Scènes sur Sambre et peut-être un jour, le Dour festival." Le prix de la location est de 300€ par caravane. 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK