Thuin : festival de musique classique à l'abbaye d'Aulne

Sheva Tehoval a ouvert le Juillet musical d'Aulne ce vendredi
3 images
Sheva Tehoval a ouvert le Juillet musical d'Aulne ce vendredi - © RTBF

Après Couleur Café ou Werchter, pourquoi ne pas tenter la musique classique avec le Juillet musical d'Aulne? Un festival tout en douceur au cœur d'un lieu rare: le site de l'abbaye d'Aulne à Thuin, près de Charleroi. Il accueille neuf concerts lors de ces deux premiers week-ends de juillet : du 4 au 6 et du 11 au 13 juillet.

Jeune, belle, avec fraîcheur et spontanéité, Shevah Tehoval a ouvert la 32ème édition du Juillet Musical d'Aulne ce vendredi. Lauréate belge et benjamine du concours Reine Elisabeth, elle était accompagnée du grand pianiste Daniel Blumenthal pour un récital en deux parties qui lui a permis de présenter tous ses talents d'interprète. Ce festival de musique classique offre chaque année une place aux lauréats du concours, une belle opportunité pour eux. "C'est une très belle expérience et en plus l'endroit est fabuleux. Pour le moment, je cherche justement à faire le plus de concerts possible pour montrer mon répertoire et acquérir de l'expérience", explique la jeune soprano.

Un cadre enchanteur

Un endroit fabuleux, puisqu'il s'agit du site séculaire de l'abbaye d'Aulne entre Thuin et Charleroi. Des ruines majestueuses logées au cœur de la vallée de la Haute-Sambre qu'on surnomme d'ailleurs vallée de la paix. Depuis 1983, le festival s'efforce de mettre en valeur ce site par la musique. "On essaye d'évoluer avec le temps. Depuis quelques années et avec les moyens que nous avons, nous avons réalisé des aménagements acoustiques pour que le cadre soit presque parfait, pour que les concerts se passent au mieux dans l'église située à côté des ruines", précise Christian Durieux, le président du festival.

Pas seulement classique

Lors des deux premiers week-ends de juillet, une grande variété de concerts sont organisés. Faisant place notamment au jazz ce samedi soir, pour ne pas se limiter à la musique classique. Même si Dominique Cornil, la directrice artistique du festival, n'aime pas trop ce qualificatif : "Quand on dit musique classique, ça fait un peu barbare... C'est avant tout de la belle musique. On est ouvert au jazz cette année, mais on a aussi reçu des ensemble de musique du monde lors de précédentes éditions. Le plus important, c'est d'accueillir tous les publics pour de la belle et bonne musique par de bons interprètes", précise-t-elle.

Le public a été conquis par la première soirée du festival dans ce cadre grandiose. Certains venaient d'ailleurs de loin. Shevah Tehoval a fait vibrer l'assemblée qui s'attend encore à vivre d'autres beaux moments ces prochains jours.

Sarah Heinderyckx

Retrouvez le reportage diffusé au JT de 13h ci-dessous

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK