Thierry T. condamné à 24 ans pour l'assassinat d'Anny K.

Palais de justice de Verviers
Palais de justice de Verviers - © Google Maps

La chambre criminelle du tribunal correctionnel de Verviers a condamné jeudi Thierry T., un Verviétois de 52 ans, à une peine de 24 ans de prison pour l'assassinat d'Anny Ku, une Verviétoise de 40 ans, en septembre 2016 au Bois Renard, à Pepinster.

Le prévenu avait contacté le 2 octobre 2016 la police afin de prévenir qu'il venait de découvrir le cadavre d'une dame alors qu'il promenait son chien dans les bois. Confronté à certaines contradictions, le quinquagénaire, qui sera privé rapidement de sa liberté pour meurtre, avait dû reconnaître une relation d'amitié avec la victime. Il avait en sus ajouté que cette dernière avait des tendances suicidaires et qu'elle avait commis l'acte fatal devant ses yeux, ne se départissant plus de ce scénario tout au long de l'instruction du dossier ainsi que du procès.

Au regard de la personnalité machiavélique et violente du prévenu mais aussi des rapports d'expertise qui mettent clairement en avant l'intervention d'un tiers, le tribunal correctionnel de Verviers a considéré que Thierry T. avait causé la mort de la victime par strangulation.

Il a également considéré que le prévenu avait agi avec préméditation au regard de certaines déclarations de témoins relatant leur rencontre avec le prévenu dans les bois quelques jours avant la commission des faits, la violence qui était celle du prévenu à l'époque de l'homicide d'Anny Ku ou encore le fait que celle-ci présentait, aux yeux du prévenu, un obstacle dans sa relation amoureuse du moment, son ex-compagne ayant ainsi reçu des clichés de la défunte pris dans les bois.

Le tribunal a souligné la gravité des faits, le comportement machiavélique et la personnalité du prévenu soulevant également un état de récidive dans son chef.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK