Théâtre de l'Emulation à Liège: l'enquête publique a commencé

Théâtre de l'Emulation à Liège: l'enquête publique a commencé.
Théâtre de l'Emulation à Liège: l'enquête publique a commencé. - © M-F Plissart

La ville de Liège vient d'entamer une enquête publique à propos de la demande de permis d'exploiter le Théâtre de l’Émulation. Il est difficile d'imaginer un refus, dès lors que le chantier est pratiquement terminé. Coup d’œil sur le dossier, qui soulève quelques questions d'acoustique.

Une demande de permis d'exploiter, c'est très technique, et ça fourmille de renseignements sur les activités envisagées. L'immeuble de l'émulation va désormais héberger un théâtre, ce qui implique un atelier de couture, et une réserve de 5000 costumes, un entrepôt de 200 mètres cubes de décors, et ... seulement 5 mètres cubes d'archives. Ce qui implique encore des nuisances de charroi: l’autorisation prévoit, deux fois par semaine, des chargements et déchargements de semi-remorques. Pour les spectateurs qui viennent en voiture, des formules combinées "entrée plus stationnement" avec quelques partenaires privés des alentours.

Mais le problème le plus aigu, c'est la pollution acoustique. Une étude très approfondie a été menée avec des mesures pendant quatre jours. La règlementation communale sur le bruit est particulièrement sévère. Dès neuf heures du soir, plus question d'émettre plus de décibels que le fond d'ambiance sonore. Cette norme stricte ne serait pas respectée en cas de concert de musique rock, voire de spectacles chorégraphiques.

Le paradoxe, c'est donc que le théâtre risque de provoquer les récriminations de ses voisins immédiats, alors qu'il a dû se protéger contre les intrusions des vibrations des bus et des poids lourds qui passent à proximité par des vitrages double peau, des voiles de béton et de panneaux phoniques.

Le permis devrait être octroyé au début septembre, juste à temps pour l'inauguration.

 

M. Gretry

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK