Théâtre de l'Ancre : la représentation de la mobilisation dans le cadre de Still standing for Culture a lieu dans le calme

Une action de mobilisation dans le cadre de l’opération "Still standing for culture" se déroule ce vendredi 30 avril à Charleroi. Sous forme d’un talk show intitulé "Let’s talk", le théâtre carolo entend mettre le spectateur "au plus proche des spectateurs".

Afin de rendre cette action culturelle possible, le Théâtre de l’Ancre a été inventif de façon à garantir que la représentation ne soit pas annulée. C’est donc une audience limitée à 15 spectateurs qui a été autorisée dans l’enceinte de l’établissement.

Afin de donner à cette manifestation l’aura nécessaire, la représentation est retransmise en direct sur Facebook et sur Zoom. Malgré l’appel à la vigilance des autorités carolos qui avaient évoqué des possibilités d’intervention, l’entrée des spectateurs s’est déroulée sans heurts.

En fin de soirée, la police est venue prendre l'identité de tous les participants: spectateurs, acteurs, organisateurs et journalistes sans imposer de sanction. 


►►► À lire aussi : Still standing for culture se déconfine du 30 avril au 8 mai avec ou sans autorisation, demandez le programme


Et ailleurs ?

D’autres événements culturels non autorisés et comportant de trop grands rassemblements en intérieur sont aussi sous vigilance policière ce vendredi. C’est le cas à la salle Le Monty à Genappe, dans la province du Brabant Wallon. Un spectacle de la compagnie Tof Theatre qui devait rassembler une quarantaine de spectateurs se déroulera finalement sous surveillance policière.

Les forces de l’ordre sont arrivées sur les lieux ce vendredi après-midi et ont indiqué aux organisateurs que la représentation contrevenait aux mesures Covid. Les propriétaires de la salle ont alors indiqué que seules 15 personnes assisteraient à la représentation. La police a ensuite pris acte de cette information mais est restée présente sur les lieux et empêchait les spectateurs de rentrer dans la salle ce vendredi à 18h.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK