Tessares: la spin-off de l'UCLouvain qui dope la vitesse de connexion à internet

Tessares: la spin-off de l'UCLouvain qui dope la vitesse de connexion au web
2 images
Tessares: la spin-off de l'UCLouvain qui dope la vitesse de connexion au web - © Cartoonbase

Améliorer la vitesse de connexion à internet dans les régions mal desservies: c'est le but de "Tessares", une jeune entreprise néo-louvaniste, créée en 2015.

Cette spin-off de l'UCLouvain a mis au point une solution qui combine plusieurs réseaux d'accès, pour "booster" l'internet. Avec ses partenaires, elle développe son projet en Belgique, mais aussi à l'étranger. 
 

Réduire la fracture numérique

Dans certaines régions, le signal du réseau filaire est atténué; d'où une vitesse de connexion à internet plus lente. En attendant le déploiement du réseau de fibre optique, la PME de Louvain-la-Neuve propose une solution plus rapide et moins chère. "L'idée de départ, c'était de combiner plusieurs accès existants", explique Denis Périquet, patron de la société Tessares. "La ligne de téléphone qui fournit le réseau DSL. Et le réseau mobile qui fournit la 4G. Ces réseaux étaient distincts. Nous les combinons, grâce à notre logiciel, pour n'avoir qu'un seul et même gros tuyau". Le logiciel permet donc de réduire la fracture numérique, surtout en milieu rural, dans les zones étendues et peu denses, soit dans des endroits très éloignés des armoires de rue (boîtiers de raccordement). 

"En Europe, plus de 50% des foyers, en milieu rural, n'ont pas un internet de qualité", souligne Denis Périquet. "Il est fort probable qu'une bonne partie de ces foyers ne disposeront pas de la fibre optique avant des années, voire des décennies. En attendant, nous proposons une solution à de nombreuses personnes, avec la collaboration d'une série de partenaires et d'opérateurs." 

Des partenaires importants
En Belgique, Proximus est partenaire du projet. "Les clients qui ont une vitesse de connexion un peu lente voient leur vitesse doubler, voire tripler, grâce à ce système. D'où l'importance pour nous de soutenir ce projet et d'améliorer la satisfaction de nos clients", explique Haroun Fenaux, porte-parole de Proximus.

Chez nous, le projet-pilote avait été lancé dans la commune de Frasnes-Lez-Anvaing, avec succès. A l'étranger, il se développe en s'appuyant sur des contrats passés avec d'autres opérateurs, comme Telia.  

Projets internationaux
Tessares a déjà implémenté son système aux Pays-Bas, en Lituanie et en Finlande. Entre 50 et 100.000 internautes auraient déjà un meilleur accès à internet.

Mais d'autres marchés devraient suivre en Amérique et en Asie-Pacifique, notamment. La société emploie actuellement une trentaine de personnes. Elle est promise à un bel avenir. Ce qui ne l'empêche pas de rester vigilante par rapport à des concurrents qui pourraient gagner du terrain sur un marché potentiellement gigantesque.

Archives : Journal télévisé 28/08/2016

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK