Tensions à la prison de Leuze-en-Hainaut après un confinement partiel

Tensions à la prison de Leuze-en-Hainaut après un confinement partiel
Tensions à la prison de Leuze-en-Hainaut après un confinement partiel - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

Après la prison de Namur, c'est au tour de la prison de Leuze-en-Hainaut d'être partiellement confinée.

L'une des quatre ailes a été placée en confinement strict, après qu'un détenu a été testé positif au coronavirus. "Il a lui-même été contaminé à l'atelier, où cinq agents pénitentiaires avaient contracté le coronavirus. Huit autres détenus ont été placés en isolement dans l'attente du résultat du test. L'ensemble de l'aile C3 a donc été placée en confinement total, ce qui représente environ 80 détenus" explique David Froissart, agent pénitentiaire et délégué CSC. 

Ce confinement total a généré des tensions ce jeudi. Selon un détenu d'une autre aile, une émeute aurait débuté vers 18h, lors du préau.

"Les détenus de l'aile C3 manifestent parce que les congés sont suspendus, les soins ne sont pas donnés, et le travail pénitentiaire est suspendu" explique-t-il. 

De son côté, David Froissart relativise : "Ce n'était pas une émeute, mais 36 détenus ont décidé de rester dans le préau en refusant de réintégrer leur cellule" . 

Vers 19h30, l'ensemble des prisonniers avaient finalement rejoint leur cellule, sans intervention de la police. Ce vendredi matin, il a été décidé qu'à l'exception des neuf détenus placés en isolement, les autres détenus de l'aile C3 auraient droit au préau, avec les mesures sanitaires qui s'imposent et à une visite, non pas en salle commune, mais au parloir, afin d'éviter les contaminations.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK