Tempête à la Côte: la situation la plus critique était attendue cette après-midi

Cette nuit, les dégâts ont été nombreux sur le littoral belge. Mais le pire est attendu dans la seconde partie de la journée. A partir de 14h00 "Les personnes n’habitant pas au littoral ou n’ayant pas de raisons valables d'y aller ne doivent pas s’y rendre" déclarait ce matin le gouverneur de Flandre occidentale Carl Decaluwé. La combinaison, en milieu de journée de vendredi, d’un fort coefficient de marée et d’une tempête annoncée risque d’entraîner de nouveaux dégâts. La marée de hautes eau de vendredi se répétera  samedi matin peut après 03h00.  Les portes de la barrière anti-inondation d'Anvers restent fermées cette  nuit. Un numéro d'urgence (050/68 17 00) est prévu pour 17 communes du nord de la province de Flandre Occidentale.

Une marée haute de 6,2 mètres

Déjà placées en alerte orange jeudi, les communes de la Côte devaient s’attendre, ce vendredi, vers 14h00 à une marée haute de 6,2 mètres. Le site de la chaîne publique flamande VRT , évoque un prochain déferlement de vagues sur les digues, dans les ports et sur les quais. "Pour l’instant nous n’avons reçu aucun rapport d'une inondation, mais nous retenons notre souffle pour cet après-midi", a déclaré pour sa part Steve Timmermans de l'Agence pour les Services maritimes et côtiers: "Nous prévoyons toujours une montée des eaux de plus de 6 mètres".

Le gouverneur Carl Decaluwé s'est fait partiellement rassurant : "Les prévisions pour vendredi après-midi sont légèrement meilleures. Nous attendons maintenant 600 centimètres DNG (Deuxième Nivellement Général)."  Le niveau n'a pas dépassé celui de la tempête de fin d'année en 2013. "Mais tous les dispositifs restent en place et les cellules de crise sont opérationnelles dans les communes".

Les curieux ne seront pas les bienvenus sur la digue 

Dès hier, des cloisons avaient été placées sur la digue où les curieux ne sont pas les bienvenus. Par sécurité, les pilotes qui guident les navires dans les ports restent également à quai.

Le tram roulera

Contrairement à ce qui avait été annoncé en matinée, la circulation des trams n'a pas été perturbée par la tempête à la Côte. Le trafic devait normalement être interrompu durant trois heures entre Ostende et Wenduine mais cela n'aura finalement pas été nécessaire, assure la direction de De Lijn.

L'interruption du trafic des trams était prévue entre 12h30 et 15h30. Le niveau de l'eau étant moins élevé que prévu, les trams ont pu continuer à rouler normalement.

Sur la digue de Blankenberge, un échafaudage qui culminait au dixième étage d’un immeuble s’est écrasé et la terrasse d’un restaurant a été emportée par le vent. Enfin, dans le port de plaisance de Blankenberge, le niveau d'eau est monté de manière inquiétante.

 

Le niveau de l'eau restera élevé à la Côte samedi matin

La marée haute attendue vendredi  se répétera samedi matin vers 3h, selon les dernières prévisions communiquées par le gouverneur de Flandre occidentale Carl Decaluwé. L'Agence des services maritimes et côtiers (Agentschap Maritieme Dienstverlening en Kust) examinera la situation vendredi pour prendre d'éventuelles mesures supplémentaires

 

La tempête jeudi soir à Westende

Les portes de la barrière anti-inondation d'Anvers restent fermées cette nuit

Les portes de la barrière anti-inondation sur les quais de l'Escaut à Anvers resteront fermées jusque samedi matin, a décidé vendredi la Ville d'Anvers en se basant sur les prévisions les plus récentes de l'augmentation du niveau de l'eau lors de la marée haute de 3H00 du matin. Il existe encore un risque dans la nuit de vendredi à samedi que l'eau du fleuve ne déborde sur les quais.

Les portes de la barrière sont fermées par précaution depuis mercredi soir à Anvers. Une interdiction de se parquer sur les quais de l'Escaut est également en vigueur et les automobilistes devaient déplacer leur voiture pour vendredi matin. Une soixantaine de véhicules a finalement été dépannée. Les parkings devraient rouvrir dans le courant de la matinée de samedi.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK