Tellin: le patrimoine de la cloche a de l'avenir

Tellin: le patrimoine de la cloche a de l'avenir
Tellin: le patrimoine de la cloche a de l'avenir - © Flickr-zigazou76

L'artisan campanaire local Olivier Baudri a racheté l'ancienne fonderie Causard-Slegers.

La fonderie Causard-Slegers a cessé ses activités en 1970, au décès de son dernier fondeur. Dans les années 90, le Musée de la Cloche fut créé dans la foulée d’une visite du Roi Baudouin et de la Reine Fabiola. Mais fin 2013, la commune de Tellin décidait de fermer le Musée pour manque de rentabilité.

L'ancienne fonderie était elle à vendre, et c'est un artisan campanaire local, Olivier Baudri qui l'a rachetée :

"Je me suis dit que si on n'achetait pas le bâtiment, l'art campanaire à Tellin allait disparaître. Il fallait quelqu'un qui travaille dans le domaine; et c'est la dernière fonderie en Belgique.

Avec la création de l'ASBL, on va rendre le site le plus didactique possible. On va montrer aux jeunes et aux moins jeunes, comment on faisait les cloches dans le temps."

Cette asbl c'est Tellin-Fonderie, qui entend réaménager le bâtiment classé et en rassembler les objets témoins de l’époque. Guy Deplaen évoque la mémoire de la fonderie :

"On a fondu ici des milliers de cloches, qui sont parties au Canada, en Nouvelle Zélande... L'ASBL vise à restaurer ce site, restaurer la mémoire et conserver des objets qui sont les témoins des activités des gens. Il faut également rénover la toiture et on attend l'avis du ministre Di Antonio."

Avec Promo Tellin, organisateur du feu d’artifice du 21 juillet depuis 30 ans, Tellin-Fonderie proposera les 20 et 21 juillet prochains, des coulées de cloches à l’ancienne. La fonte sera réalisée dans la cour du Pachy par la fonderie Voegelé de Strasbourg, avec le concours de la fonderie Bollée d’Orléans. Les cloches seront coulées selon la tradition des fondeurs itinérants au départ de moules enterrés, comme cela se pratiquait aux temps les plus anciens. Phlippe Slégers, fils du dernier fondeur se souvient :

"En 2015 on a coulé 45 cloches en deux jours. C'est une tradition, même s'il ne faut pas le faire nécessairement chaque année. Il y a la magie du feu, et l'odeur des fumées, qui sont des choses à vivre. Et puis c'est tout un symbole, une cloche réalisée devant vous, c'est magique."

Et jusqu’au 12 juin, on peut passer commande de cloches personnalisées de cinq à 25 kilos; tous les détails sont sur le site internet de promo-Tellin.

Philippe Herman, Christine Pinchart

 

 

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK