Téléphérique de Namur : les critiques ont mis une sourdine

Un batiment plus sobre, mais cela reste un téléphérique...
Un batiment plus sobre, mais cela reste un téléphérique... - © AM Contraste Architecture

La seconde enquête publique sur le téléphérique de Namur s'est clôturée ce lundi 15 juillet. Une quinzaine de courriers seulement sont arrivés dans la boite aux lettres du service de l'Urbanisme de la ville. "C'est dix fois moins que lors de la première enquête en février dernier, constate Michel Jehaes, le chef du département Voiries. Je ne crois pas que c'est à cause des vacances. Nous avons beaucoup communiqué pour que toutes les personnes concernées aient l'occasion de s'exprimer. Le nouveau projet suscite sans doute tout simplement moins d'opposition."

Un projet architectural plus "classique"

Les architectes ont corrigé le projet pour tenir compte des critiques exprimées lors de la première enquête publique. La station de base de la place Maurice Servais avait été jugée par des nombreux Namurois trop moderniste, dans ses lignes, ses couleurs, mais aussi dans les matériaux utilisés. La critique avait aussi été formulée par la Commission d'aménagement du territoire et de la mobilité (CCATM). Et c'est notamment sur cette base que le fonctionnaire délégué de la Région wallonne avait demandé des aménagements.

La première enquête publique avait aussi soulevé la question de la pollution sonore du téléphérique. Le futur exploitant, la société La belle Montagne, a donc rajouté une étude au dossier; elle conclut que le bruit du téléphérique sera couvert par le bruit ambiant de la ville.

Un téléphérique pour les fêtes de fin d'année en 2020 ?

Dans quelques jours, le Collège des bourgmestre et échevins examinera les nouvelles remarques soulevées par l'enquête publique. Puis transmettra le dossier au fonctionnaire délégué de la Région wallonne. Le permis pourrrait être accordé en septembre ou en octobre. La durée des travaux est estimée à un an. L'exploitant envisage une inauguration in extremis avant les fêtes de fin d'année en 2020. 

 

Archives : Journal télévisé 15/12/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK