Téléphérique de Namur : l'entrepreneur doit revoir sa copie pour la station de base, place Maurice Servais

Les formes, les matériaux et les couleurs de la station de base du téléphérique seraient mal intégrées au quartier du vieux Namur.
Les formes, les matériaux et les couleurs de la station de base du téléphérique seraient mal intégrées au quartier du vieux Namur. - © Tous droits réservés

C'est une critique qui est revenue souvent au moment de l'enquête publique : les formes, les matériaux et les couleurs de la future station de base du téléphérique ne respecteraient pas l'architecture du quartier. La ville elle-même, en déposant sa demande de permis à la Région wallonne, avait reconnu que le projet devait être amélioré sur ce plan.

Sans grande surprise, le fonctionnaire délégué de la Région wallonne demande à l'entrepreneur de revoir sa copie. Les architectes se sont déjà remis au travail. Ils déposeront de nouveaux plans dans les semaines qui viennent.

La Région wallonne demande aussi une étude sur les nuisances sonores du téléphérique. Certains habitants du quartier de la rue des Brasseurs et de la place Maurice Servais craignent que cela fasse trop de bruit, malgré que les moteurs seront installés au sommet de la Citadelle.

Dans ces conditions, la ville va probablement devoir relancer une nouvelle enquête publique, et donc à nouveau consulter les Namurois. En toute hypothèse, les travaux ne pourront pas commencer avant l'automne. Et une inauguration à l'été 2020, pour la saison touristique, paraît de plus en plus improbable.

Archives: Journal télévisé 15/12/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK