Techspace Aero ne connaît pas la crise

RTBF
RTBF - © RTBF

La société liégeoise vient de signer un important contrat de production de pièces pour la fusée Ariane 5. Et dans le domaine de l'aéronautique civile, le carnet de commandes de l'entreprise est rempli pour plusieurs années encore.

Techspace Aero fournira au motoriste français SNECMA plusieurs pièces importantes du moteur du nouveau lanceur européen Ariane 5. Le contrat signé ce lundi porte sur pas moins de 35 fusées et donnera du travail à 60 personnes chez Techspace.

Mais le gros de l'activité de l'entreprise liégeoise, ce n'est pas le spatial mais l'aéronautique civile. Et le patron de Techspace, Philippe Schleicher, ne semble pas trop inquiet pour l'avenir:

"Au 31 décembre 2008, c'est-à-dire il y a deux mois de cela, il faut savoir que l'aéronautique mondiale avait encore en carnet 7.500 avions à produire, et dans le même temps, notre capacité de production pour l'aéronautique mondiale était de 800 avions.  Ca veut dire que d'une certaine façon, nous avions neuf ans de carnet de commandes en back-up.  C'est colossal.  Alors peut-être que 30% de ce carnet de commandes va disparaître.  Peut-être 50%.  Il ne restera pas moins que même si 50% disparaît, il nous restera 3.500 avions à produire et donc ça nous laissera encore trois à quatre ans de production devant nous.  Ce n'est pas si mal par rapport à certains de nos collègues dans l'automobile ou dans les engins de construction".

Techspace Aero emploie 1 250 personnes. En raison de la conjoncture défavorable, les syndicats redoutent tout de même qu'une centaine de contrats à durée déterminée ne soient pas reconduits dans les mois qui viennent.

(F. Louis)