TEC: pas de bus au départ du dépôt de Jemeppe avant lundi au plus tôt

la grève continue à Jemeppes sur Meuse
la grève continue à Jemeppes sur Meuse - © rtbf

Il n'y aura pas de bus au départ du dépôt des TEC de Jemeppe-sur-Meuse lundi matin. Depuis vendredi fin de journée, les chauffeurs sont en grève. Une action spontanée déclenchée par une agression. Le personnel vient de voter la poursuite de la grève jusqu'à la tenue de l'assemblée de lundi à 9H30.

C'était vendredi, à Tilleur, un automobiliste a dépassé un bus avant de le bloquer et de jeter une bouteille vers le véhicule. L'homme aurait aussi sorti une arme. Pas de blessé mais cette nouvelle agression, c'est la goutte qui fait déborder le vase. Les chauffeurs, notamment du dépôt d'où venait ce bus, le dépôt de Jemeppe, décident de se croiser les bras. Ils en ont assez de cette violence de plus en plus fréquente.

Samedi, une réunion avec la direction a permis de faire le point sur les consignes de sécurité et de prévoir une autre rencontre avec cette fois les autorités communales et les forces de police. Restait un point de désaccord total: la reconnaissance de l'agression comme accident de travail.

"L'assureur décide de reconnaître ou non une agression comme un accident de travail mais il n'est pas rare que cette reconnaissance marche pendant un laps de temps seulement, que le chauffeur ne soit pas guéri et qu'alors il soit mis en congé de maladie. Une différence très importante", explique Jean Louis Baudon CSC, "quand un agent vise une promotion par exemple, on regarde ses états de service et ses congés de maladies sont un frein à une promotion".

"D'autres, trop souvent absents reçoivent des courriers et ça peut aller jusqu'au licenciement", ajoute Dona Balbo CGSP. Et sur ce point, direction et syndicats ne parviennent pas à se mettre d'accord. La direction regrette la grève sauvage et promet de discuter de cette assurance mais dans un climat serein, une fois le travail repris. Les chauffeurs, eux, n'ont pas confiance et veulent discuter avant de reprendre le travail. Résultat: le vote de la poursuite de la grève jusqu'à la nouvelle assemblée lundi à 9H30.

 

Françoise Dubois

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK