Dix-huit mois avec sursis pour une agression au couteau à Beauraing

Le tribunal correctionnel de Dinant a condamné, mercredi, un homme poursuivi pour une agression au couteau commise dans une friterie de Beauraing le 29 juillet 2017 à une peine de dix-huit mois de prison avec sursis probatoire.

Le prévenu, qui ne digérait pas que sa compagne ait mis un terme à leur relation quelques mois plus tôt et, surtout, qu'elle avait désormais quelqu'un d'autre dans sa vie, s'était rendu sur le lieu de travail de son ex. Pour discuter, selon lui. "J'ai cru voir cet homme lui tenir la main quand je suis rentré. J'ai eu la rage. Il y a eu une bousculade et je me suis retrouvé sur le bar. C'est là que je me suis saisi d'un couteau et que j'ai couru vers lui", avait-t-il commenté lors de l'audience.

La victime, qui n'a pas été touchée, s'était réfugiée derrière une porte, dans une autre pièce de la friterie. Elle avait pu désarmer son agresseur en refermant plusieurs fois cette porte sur sa main.

Lors de l'audience, le prévenu avait reconnu la matérialité des faits mais contestait l'intention d'homicide. Il était selon lui dans un état second dû à la prise de plus de 100 calmants la veille dans le cadre d'une tentative de suicide.

Dans son jugement, le tribunal a requalifié la prévention initiale de tentative d'homicide en menaces par gestes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK