Taxe kilométrique: le point sur les derniers barrages

Taxe kilométrique: les barrages filtrants se poursuivent ce mercredi (carte)
4 images
Taxe kilométrique: les barrages filtrants se poursuivent ce mercredi (carte) - © Tous droits réservés

Voici la liste des barrages filtrants et bloquants subsistant dans les différentes provinces par les chauffeurs routiers qui protestent contre la taxe kilométrique. La plupart n’ont pas d’impact sur la circulation, alors que certains provoquent quelques embarras.

Selon la police fédérale, des barrages filtrants persistaient cependant encore à 18h30 dans plusieurs provinces wallonnes.

C'est notamment le cas au rond-point N65-N684 à Villers-le-Bouillet (province de Liège); sur le R24 à hauteur de la rue de l'industrie, rendant impossible l'accès vers le zoning de Nivelles-Sud (Brabant wallon). Le blocage de la E411 à hauteur de Habay subsiste un moment encore, le temps de dégager les très nombreux camions présents dans ce secteur. Le temps de terminer cette opération, le trafic est toujours dévié via la sortie Stockem. La circulation ralentit d’ailleurs depuis Weyler, vers Bruxelles.

En province de Namur, des camions obstruent toujours le passage sur la N97 à hauteur de Onhaye, au carrefour N97 et N40 à hauteur de Philippeville et sur la N5 au Bruly vers la France.

Le gouverneur du Hainaut annonce la fin des barrages

Le gouverneur du Hainaut Tommy Leclercq a annoncé via Facebook la fin des opérations en Hainaut, où 4 lieux stratégiques de blocage des transporteurs ont été ciblés.

"Comme annoncé, nous sommes intervenus fermement mercredi vers 16 heures et les barrages routiers n'en sont plus", a indiqué Tommy Leclercq. "Quatre lieux ont été ciblés: le zoning de Orcq à Tournai, l'A8 au niveau de Froyennes, soit 180 camions à l'arrêt depuis 72 heures, l'aéroport de Bruxelles-Sud/Charleroi et le zoning de Feluy."

"Je ne pouvais accepter, alors que je suis investi de l'attractivité du territoire et du maintien de l'ordre en Hainaut, qu'une poignée de personnes non mandatées paralysent les outils les plus importants de la région en termes d'économie, d'emploi et de vitalité."

Tommy Leclercq a précisé par ailleurs vers 19 heures que des effectifs étaient envoyés vers Erquelinnes et Ghislenghien pour finaliser l'opération.

Le Centre Perex annonçait quant à lui que des barrages filtrants existaient toujours, peu avant 20 heures, sur la N53 à Beaumont et sur la N59 au rond-point de Lobbes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK