Taux de légionelles chez Enerwood: toutes les mesures prises pour éradiquer le phénomène

Taux de légionelles chez Enerwood: toutes les mesures prises pour éradiquer le phénomène
Taux de légionelles chez Enerwood: toutes les mesures prises pour éradiquer le phénomène - © F.Hupperts

L'inquiétude dans le zoning des Plénesses à Dison, en région verviétoise. La bactérie légionelle est-elle recrachée par les vapeurs de la société Enerwood? Les tours de refroidissement de cette centrale cogénération de bois sont en tout cas à l'arrêt .

C'est le patron d'une entreprise voisine qui a donné l'alerte: " mes ouvriers me parlaient de maux de tête, j'ai directement envoyé un mail à la police de l'environnement. Nous avons eu un mail de retour, nous informant début août qu'il y avait présence de légionelle. Ce n'est pas nécessairement cela qui donne mal à la tête mais j'ai quand même été étonné.", explique Frédéric Hupperts. Les premiers prélévements de l'ISSEP relevaient la présence de taux anormaux de légionelle dans la forme  bénigne par contre les deux derniers échantillons laissaient , eux, apparaître la présence de la forme la plus grave de la légionelle, la pneumophilia. "Là c'est beaucoup plus grave, il peut y avoir un taux de mortalité de 15%. Ele était présente ce mardi et lundi soir, moi j'étais encore dans toutes ces vapeurs. je crains quand même pour ma santé, celle de mes ouvriers et d'autres voisins dans le zoning", ajoute Frédéric Hupperts.

Quatre fois à l'arrêt

A chaque prélévement inquiétant, les tours de refroidissement ont été mises à l'arrêt. dse actions de lavage et d'assainissement ont été entreprises mais le problème demeure. La région wallonne (via la police de l'environnement ) a été avertie de même que la commune et actuellement c'est à nouveau à l'arrêt. "Si il s'avère que les solutions ne donnent pas les résultats attendus, il faudra  recourir à une solution extrème: l'arrêt pour une durée indéterminée de l'entreprise", déclare le bourgmestre Yvan Ylieff en précisant qu'il y a bien un risque réel de santé publique.

Du côté de l'entreprise, par voie de communiqué, elle précise qu'un protocole d'actions pour remédier au problème a été défini et suivi en concertation avec la police de l'environnement . Qu'il y a eu effectivement arrêt d'activité, vidange, nettoyage et désinfection de la tour de refroidissement . La société s' est  aussi montrée réactive en mandatant un expert indépendant pour auditer les équipements et les procédures.

La société est suivie par l'ISSEP, de nouveaux prélévements permettront de dire bientôt si le problème est résolu ou non.

 

 

 

 

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK