Swissport Belgique : 30% de travailleurs bruxellois menacés par la faillite

L'annonce du dépôt de bilan de Swissport et de la menace sur 1.500 emplois à l'aéroport national illustre les craintes d'une diminution importante de l'activité économique dans plusieurs secteurs. Il faut anticiper ces situations prévisibles dans les plans de relance, a affirmé lundi le ministre bruxellois de l'Emploi, Bernard Clerfayt (DéFI).

Swissport a annoncé lundi le dépôt de bilan et se déclare en faillite. Quelque 1.500 emplois sont menacés, parmi lesquels, selon Bernard Clerfayt, 30% occupés par des habitants de la capitale.

"Après la crise sanitaire, certains secteurs, dont l'aérien, vont subir des dégâts d'ampleur inédite: les entreprises vont licencier et le nombre de faillite va augmenter. Nous nous attendons à une diminution importante de l'activité économique dans plusieurs secteurs. Nous devons anticiper ces situations prévisibles dans nos plans de relance", a commenté le ministre bruxellois de l'Emploi.

Aux yeux de M. Clerfayt, ceux-ci doivent s'inscrire dans le plan de relance européen pour une croissance verte, numérique et inclusive, indispensable à la création d'emploi.

Le ministre régional assure que la formation et l'accompagnement des personnes qui auront perdu leur emploi seront au cœur des politiques d'emploi dans la capitale. "Nous nous engageons à accompagner toutes les personnes licenciées afin qu'elles puissent rebondir vers un nouvel emploi. En particulier, nous mettrons l'accent sur les métiers en pénurie et les métiers d'avenir. Dans ce cadre, la formation sera un vecteur incontournable de la relance", a conclu le ministre bruxellois de l'Emploi.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK