Suspension partielle du chantier de la méga-prison de Haren après un accident

Un ouvrier a fait une chute non mortelle mercredi matin sur le chantier de la prison de Haren, qui est partiellement suspendu jusqu'à vendredi midi, selon une information diffusée en soirée par le journal Le Soir et confirmée par le porte-parole de l'Auditorat du travail Fabrizio Antioco.

L'ouvrier est tombé d'un échafaudage mais ses jours ne sont pas en danger. Il a été transporté à l'hôpital et les médecins ne lui ont trouvé qu'une fracture au bras. L'auditorat du travail, qui est descendu sur les lieux, a donné l'ordre de faire cesser les travaux au moins jusqu'à vendredi midi, mais uniquement pour le bâtiment concerné par l'accident. Il rappelle que le consortium d'entrepreneurs chargé du chantier avait déjà reçu des avertissements à cause de problèmes au niveau de la sécurité. L'auditorat du travail pourrait décider de prolonger la cessation des travaux s'il estime que les explications sur cet accident et les garanties de sécurité fournies par le constructeur THV Cafasso Construction ne sont pas satisfaisantes.

Sur le même sujet:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK