Suspension du prononcé pour une Liégeoise qui a voulu soigner son chien avec des anabolisants

Aucun vétérinaire n'était parvenu à guérir son chien, victime d'une atrophie musculaire (illustration).
Aucun vétérinaire n'était parvenu à guérir son chien, victime d'une atrophie musculaire (illustration). - © DR

Une Liégeoise de 25 ans qui avait importé des produits interdits vient d'échapper à une condamnation. Cette jeune femme avait commandé sur Internet des produits stéroïdes anabolisants destinés à soigner son chien.

Aucun vétérinaire n'était parvenu à guérir son chien, victime d'une atrophie musculaire. Or, elle avait obtenu des informations sur les effets de la Nandrolone, un stéroïde pour préserver les muscles des animaux.

Mais ces produits sont interdits en Belgique. Et un colis avait été intercepté à la douane de Zaventem.

Le tribunal correctionnel s'est donc montré clément, il lui a accordé la suspension du prononcé durant deux ans.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK