Suspension du prononcé dans la collision des trains près d'Arlon en 2010

Suspension du prononcé concernant l'accident de 2010 en gare d'Arlon
Suspension du prononcé concernant l'accident de 2010 en gare d'Arlon - © RTBF

Le 15 septembre 2010 en fin d'après-midi, deux trains entraient en collision à proximité de la gare d'Arlon. L'un des conducteurs vient d'être reconnu responsable, mais le tribunal de police lui a accordé la suspension du prononcé. 106 personnes avaient été blessées, mais pour la plupart des blessés légers.

Dans son jugement, le tribunal de police d'Arlon évoque la franchise et l'honnêteté du conducteur du train, tout au long de la procédure.

Sa longue carrière de 39 ans sans le moindre incident et le fait qu'il ait aujourd'hui été admis à la retraite, à plaidé en sa faveur. Mais le tribunal estime aussi qu'il a commis une erreur d'appréciation. S'il a été prouvé que la visibilité de la signalisation à cet endroit posait problème, quand le soleil brillait, d'autres conducteurs ont affirmé qu'ils avaient appris à en tenir compte. Ce jour-là, dit encore le jugement, le conducteur a été victime de sa conscience professionnelle. Arrivé en retard à Arlon, il a voulu repartir à l'heure et pendant quelques secondes, sa radio ne fonctionnait pas. Ce manque d'attention a entraîné la collision.

Quant aux panneaux de signalisation montrés du doigt, ils ont depuis, été remplacés par des lampes led beaucoup plus visibles pour tous les conducteurs.

Philippe Herman

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK