Suspension du prononcé accordée à un homme qui s'était exhibé nu

Le tribunal a déclaré les faits établis contre le prévenu mais lui a accordé une suspension du prononcé avec conditions probatoires pour une durée de cinq ans (illustration).
Le tribunal a déclaré les faits établis contre le prévenu mais lui a accordé une suspension du prononcé avec conditions probatoires pour une durée de cinq ans (illustration). - © AFP

Le tribunal correctionnel de Liège a accordé mercredi la suspension du prononcé pour une durée de cinq ans à un Liégeois âgé de 38 ans poursuivi pour avoir commis différentes scènes d'outrages publics aux mœurs après s'être exhibé nu à la fenêtre de son appartement. Les voisins, parmi lesquels figurait une jeune fille de 14 ans, assistaient régulièrement à des scènes d'exhibitionnisme.

Le prévenu, un agent administratif du CPAS de Liège, occupait un appartement situé au cinquième étage d'un immeuble et appréciait de déambuler nu. Entre avril et mai 2017, une mère et sa fille âgée de 14 ans avaient assisté à des multiples scènes d'exhibitionnisme du prévenu qui s'exposait volontiers à la fenêtre de son appartement.

L'individu avait fait l'objet d'une première procédure destinée à recadrer son comportement lorsqu'il avait récidivé le 4 mars 2018, se montrant dans le plus simple appareil à la fenêtre de son appartement. Le prévenu avait notamment pris un "selfie" de son sexe tandis que ses voisines n'avaient rien manqué de la scène. Elles avaient pris 27 photos permettant d'attester des faits.

Le tribunal a déclaré les faits établis contre le prévenu mais lui a accordé une suspension du prononcé avec conditions probatoires pour une durée de cinq ans.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK