Surpopulation prison d'Andenne: infraction au permis d'urbanisme ?

La délgation sera reçue cet après-midi (Image d'archives)
La délgation sera reçue cet après-midi (Image d'archives) - © RTBF - Hugues Van Peel

Le bourgmestre d'Andenne, Claude Eedekens, soutient les agents en grève. Il précise que la prison a été construite pour un maximum de 400 détenus. Il va même plus loin et dit vouloir étudier si, sur le plan juridique, il n'y a pas une infraction au permis d'urbanisme. Claude Eerdekens recevra une délégation de la prison d'Andenne ce mardi après-midi.

Un nouveau piquet de grève, ce matin, devant la prison d'Andenne. Une partie des gardiens refuse toujours d'accueillir de nouveaux détenus dans l'établissement. Ils en ont assez de la surpopulation et de l'insécurité. Hier, lundi,  ils ont entamé une grève et ils ont même bloqué pendant un quart d'heure le fourgon qui amenait les premiers prisonniers en provenance de la prison de Forest. Ce mardi matin, les délégués rencontrent la direction de la prison en comité de concertation de base.

Cet après-midi, une délégation sera reçue par le bourgmestre d'Andenne. Claude Eerdekens comprend parfaitement leurs craintes et leurs revendications : "Si on ajoute 25 détenus à 400 déjà présents, il faut évidemment adapter les effectifs pour assurer la sécurité. C'est une prison qui a été construite pour maximum 400 détenus. Donc, nous allons étudier, sur le plan juridique, s'il n'y a pas une infraction commise par le SPF Justice au travers d'une surpopulation qui n'était pas envisageable dans le permis d'urbanisme que le fonctionnaire délégué a délivré, en son temps, à la Régie des bâtiments".

Si une telle infraction était constatée, un PV sera dressé à l'encontre de la ministre de la Justice.

La colère commence à monter parmi les détenus. Selon un délégué de la CGSP, un gardien aurait reçu une chaise au visage quand il est entré dans une cellule. Le gardien a été emmené à l’hôpital. L'agent serait en incapacité de travail pour plusieurs semaines.

A la prison d'Ittre, la mobilisation des gardiens est aussi très importante

Des gardiens ont bloqué, quelques instants, l'accès au fourgon qui amenait onze prisonniers en provenance de la prison de Forest. Il est finalement entré sous les huées.

Les cellules avaient déjà été préparées et "Les nouveaux détenus dormiront sur des matelas", dénoncent les gardiens. Ils craignent que l'augmentation du nombre de prisonniers n'entraîne plus des problèmes de sécurité.

La prison d'Ittre accueille, désormais, 455 prisonniers pour 420 places disponibles. Onze détenus de la prison de Forest sont arrivés ce matin mais quinze autres sont attendus dans les jours qui viennent et peut-être 25 autres plus tard. Une partie du personnel poursuit la grève cet après-midi.


Colette Jaspers, Hugues Van Peel, François Louis

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK