Surpopulation carcérale à Forest: retour à la case départ?

Magda De galan dénonce la surpopulation carcérale à Forest
2 images
Magda De galan dénonce la surpopulation carcérale à Forest - © RTBF

Cet été, la bourgmestre de Forest, Magda De Galan, avait exigé qu'il y ait une centaine de détenus en moins pour la fin aout. L'administration pénitentiaire a obéi et transféré des détenus mais aujourd'hui, un recours en justice remet en cause ce changement.

Si ce recours aboutit, il serait donc possible de revenir à un régime où trois détenus se partagent une cellule de 9 m² (deux sur des lits et le troisième par terre). C’est l’Etat belge qui a introduit ce recours en annulation et en suspension devant le Conseil d’État. Il estime que Magda De Galan a outrepassé ses compétences de bourgmestre et que son arrêté est une manœuvre électoraliste.

De son côté, Magda De Galan réagit mal. Elle se dit à la fois étonnée et déçue. "C’est dommage en effet. Lorsque je me suis rendue dans la prison de Forest avec un huissier de justice (en compagnie également du communicateur de l’administration pénitentiaire, M. Sempot), j’ai dit que j’estimais qu’il y avait un effort extraordinaire de l’administration et ce, même si mon arrêté n’était pas rempli à 100%. Je pensais donc que l’affaire était classée. Maintenant, le 10 septembre, je reçois cette affaire, qui à mon avis n’est pas fondée…"

Et la bourgmestre de promettre une bataille juridique en cas de retour aux cellules "trio".

Betty Cleeren

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK