Surpopulation carcérale à Forest: l'utimatium du maïeur "étonne" la ministre

Surpopulation carcérale - Le bourgmestre de Forest menace d'empêcher l'entrée de tout nouveau détenu
Surpopulation carcérale - Le bourgmestre de Forest menace d'empêcher l'entrée de tout nouveau détenu - © Belga

Les autorités communales de Forest ont adressé un courrier à la ministre de la Justice, Annemie Turtelboom (Open VLD), pour l'informer que, sans solution à la surpopulation de la prison située sur le territoire de cette commune bruxelloise, elles mandateraient des policiers pour empêcher l'arrivée de tout nouveau détenu à partir du 20 juin prochain. La ministre Turtelboom a réagi: elle se dit "étonnée" par cette prise de position subite, alors que le dossier avance.

Interrogé par la chaîne de télévision régionale Télé Bruxelles, le bourgmestre de la commune Marc-Jean Ghyssels a précisé avoir adressé en vain un courrier et ensuite un rappel à la ministre de la Justice, Annemie Turtelboom (Open VLD) pour l'informer de la surpopulation dans la prison.

Selon lui, la prison héberge actuellement 639 détenus, alors que le chiffre de 600 est le maximum admissible.

En l'absence de réponse à ces courriers, "j'ai décidé de prendre mes responsabilités et de passer à l'action", a-t-il dit, précisant avoir pris un arrété mandatant les policiers de la zone pour empêcher l'entrée de tout nouveau détenu à partir du 20 juin prochain, si la situation ne s'améliore pas.

Marc-Jean Ghyssels (PS) s'est dit conscient de la difficulté devant laquelle se trouve la ministre de la Justice face au problème de la surpopulation des prisons.

Il a précisé l'avoir avertie de ses intentions, de même que le Procureur du Roi, les bâtonniers francophone et néerlandophone du Barreau de Bruxelles ainsi que le président du Tribunal de Première Instance "pour leur permettre de prendre des dispositions". 

La ministre de la Justice "étonnée" par cet ultimatum

Cet ultimatum "m’étonne car on a une réunion assez constructive sur le sujet il n’y a pas si longtemps de cela…", nous a répondu ce jeudi matin la ministre de la Justice, Annemie Turtelboom. "On cherche des solutions. On va ouvrir trois nouvelles prisons, ce qui dégagera près de 1000 places. Il faut aussi savoir que dans ce cas-ci, il s’agit d’une maison d’arrêt. Nous ne gérons donc pas le flux de détenus. La décision revient au juge d’instruction."

Et au cas où le bourgmestre forestois mettrait son ultimatum à exécution ? "J’irai alors le trouver pour parlementer avec lui. Donner des ultimatums n’est pas une solution. On a toujours eu beaucoup de bons contacts jusqu’ici ; on doit pouvoir trouver des solutions entre nous."

RTBF avec Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK