Sur l'île de Bohan, des moutons servent de tondeuses écologiques

Sur l’île de Bohan, des moutons servent de tondeuses écologiques
2 images
Sur l’île de Bohan, des moutons servent de tondeuses écologiques - © Tous droits réservés

C’est sur un tracteur que les moutons ardennais roux arrivent au compte-gouttes sur l’île de Bohan, sur la Semois. Durant cinq mois, ces locataires serviront de jardiniers. "Ce sont de véritables tondeuses écologiques", explique Cédric Van Neste, qui travaille pour la gestion des sites naturels de la Fondation Roi Baudouin.

Des moutons autonomes

Cela fait maintenant trois ans que ce système a été mis en place sur cette zone Natura 2000. Six moutons arrivent avant le début de l’été sur l’île. "Cela nous évite d’intervenir mécaniquement. En plus, ces moutons mangent les espèces invasives comme les orties", précise Cédric Van Neste. Une technique efficace, puisqu’un seul fauchage est nécessaire sur une année entière. De plus, ces moutons sont autonomes : "C’est un mouton relativement rustique. Grâce à la rivière et aux rosées, l’apport en eau est assuré. C’est un mouton très facile. Même quand la brebis agnelle, elle n’a pas besoin d’intervention humaine", ajoute Vincent Dehon, propriétaire des moutons.

Une pratique ancienne

Après 3 ans, les moutons semblent avoir fait leurs preuves. Dans le village, on se félicite de cette idée : "Beaucoup d’arbres avaient repoussé, par manque d’entretien. Lors des crues, tous les déchets s’accumulaient sur l’île", témoigne un riverain. La fondation Roi Baudouin, propriétaire de l’île, a voulu restaurer cette pratique ancienne. "Ces îles avaient une fonction agricole. Dans la deuxième partie du 20e siècle, la pratique s’est raréfiée. Mais aujourd’hui, on veut remettre ce pâturage au goût du jour", conclut Cédric Van Neste, qui travaille pour la gestion des sites naturels de la Fondation Roi Baudouin. Cela permet également à cette espèce de mouton, menacée il y a quelques années, de retrouver une utilité dans la société. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK