Succès de foule pour l'ouverture de Mons 2015

Des flux de piétons parfois très importants, comme ici au Beffroi
3 images
Des flux de piétons parfois très importants, comme ici au Beffroi - © Isabelle Palmitessa

100 000 personnes: c'est le nombre de participants à la fête d'ouverture de Mons 2015. Les rues de la ville n'ont pas désempli entre 18H00 et minuit. Malgré le froid. Pour les encadrer, des milliers de bénévoles, bien sûr, mais aussi un déploiement policier important. Ils étaient plus de 500 dans les rues.

La menace terroriste évaluée à trois sur une échelle de quatre, et la visite royale avaient contraint les services d'ordre à mettre le paquet lors de la soirée. Ils étaient une trentaine au poste de commandement, au Chemin de la Procession, devant des dizaines d'écran, et 500 déployés sur le terrain. Les policiers montois avaient reçu pour l'occasion des renforts venus des autres corps de police et des CRS français. Un hélicoptère a tournoyé au dessus de la Grand-Place toute la soirée, des snipers étaient postés sur les toits des établissements situés près des deux endroits visités par le Roi et la Reine, le BAM, le musée des beaux arts où se tient l'expo Van Gogh, et la Collégiale Sainte-Waudru, où avait lieu la cérémonie d'ouverture.

Pourtant les forces de l'ordre sont restées relativement discrètes et à aucun moment, les spectateurs ne sont sentis sous pression policière. Il faut dire aussi que l'événement était particulièrement bon enfant. Le commissaire Philippe Borza a tout de même du interdire l'accès à la Grand-Place "à un moment plus critique, lors de l' Envolée chromatique, le clou du spectacle, nous avons du fermer le site, mais nous étions préparés,nous avons aussi connu quelques soucis de flux piétons autour du beffroi, mais la soirée se solde sans aucune arrestation ni administrative, ni judiciaire. Juste une vingtaine d'enlèvements de véhicules. C'est un bilan extrêmement positif ".

Les "remparts", groupe très actifs pendant la ducasse, avaient prêté main forte aux organisateurs pour gérer les flux de personnes, diriger et conseiller les visiteurs. Mais ils ont été nettement moins sollicités que durant les festivités de la Trinité. Il faut dire que le public n'était pas du tout le même. Il s'agissait ici d'un public plutôt familial. Et la vente d'alcool fort était interdite, les cafetiers avaient reçu des consignes très strictes en la matière.

Manu Delporte

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK