Subvention wallonne pour les anciennes papeteries de Genval

Les anciennes papeteries de Genval, un site de 7 hectares
Les anciennes papeteries de Genval, un site de 7 hectares - © RTBF - Hugues Van Peel

Le gouvernement wallon vient d'accorder un subside d'1 250 000 euros pour la revitalisation des anciennes papeteries de Genval, un site d'environ 7 hectares. Un nouveau quartier sera construit. L'argent débloqué sera consacré à des travaux de voirie et à la création d'une place au cœur du projet immobilier.

La reconversion des anciennes papeteries est un dossier qui dure depuis des années. Avant d'envisager le nouveau chantier, il a fallu détruire les vieux bâtiments et dépolluer le site.

Aujourd’hui Les pelleteuses sont encore en action sur le site. Les travaux préparatoires ont pris un peu de retard. "Pour l’instant et jusqu’à la fin de l’année, toutes les phases d’infrastructures sont en train d’être réalisées. On va sortir la rivière sur 70 % de sa longueur. On doit déplacer des collecteurs,  terminer la dépollution, construire un rond point et là, on démarrera réellement  le chantier", explique Eric Roubaud, responsable du développement immobilier pour le promoteur Equilis.

Si les permis sont accordés dans les délais prévus, le chantier pourrait commencer en 2012. Deux ans et demi de travaux sont prévus pour la première phase. C'est un nouveau quartier qui va sortir de terre tout près de la gare : 15 000 m2 de commerce, entre 350 et 400 appartements, une résidence service, le tout dans un environnement convivial, affirme L'échevine de l'Urbanisme, Martine Biemans : "L’objectif, c’est justement d’avoir quelque chose d’humain qui permet la communication, l’échange et qui soit vivant et qui ne se transforme pas en une cité d’appartements".

Pour ce chantier colossal, le promoteur déboursera plus de 100 millions d'euros. L'intervention de la commune se limitera à des travaux de voirie. Les subsides que vient d’accorder la Région wallonne sont évidemment les bienvenus.


Colette Jaspers avec Hugues Van Peel

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK