Strépy : discussions entre la direction et les travailleurs d'Electrabel

Après l'annonce, en début de semaine dernière, du transfert progressif des activités du site "Marketing & Sales" d'Electrabel à Strépy-Bracquegnies vers Namur, les travailleurs sont partis en grève pour marquer leur désaccord avec le projet de la direction.

Des piquets de grève se sont également formés, notamment à Namur, par solidarité mais aussi pour protester contre un malaise général des travailleurs. Ces derniers s'estiment mis sans cesse sous pression par la direction.

"Les discussions commencent ce lundi à Strépy, trois membres de la direction étant arrivés sur le site", a indiqué Didier Nicaise de la CGSP. "L'action de grève continue sur les sites concernés par le projet de transfert d'activité, soit à Strépy et à Bruxelles. Elle est toutefois suspendue à Namur, Gand et Anvers."

La principale revendication des travailleurs est de conserver à très long terme l'ensemble des sites locaux "Marketing & Sales" d'Electrabel. Quelque 70 travailleurs du site de Strépy sont concernés par le projet de transfert de l'activité vers Namur.

"Les discussions ont commencé ce lundi à 9 heures avec trois membres de la direction dont la directrice des ressources humaines", a encore indiqué Didier Nicaise, de la CGSP. "Rien n'est encore conclu et de loin, mais nous sentons une grande détermination de la part du personnel qui a placé une chaîne sur la porte extérieure d'accès au site, alors que les négociateurs sont à l'intérieur des bâtiments. La rencontre était en tout cas prévue au finish."

Selon le syndicat socialiste, le personnel des autres sites belges "Marketing & Sales" est très attentif à ce qui se dit à Strépy, notamment celui de Bruxelles, également concerné par la délocalisation annoncée.

Belga, Daniel Barbieux

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK