"Stradella" de César Franck pour inaugurer l'Opéra Royal de Wallonie

L'Opéra de Liège réintégre son théâtre entièrement rénové et modernisé.
L'Opéra de Liège réintégre son théâtre entièrement rénové et modernisé. - © ORW, DR

C'est l'événement de la rentrée culturelle liégeoise : la réouverture, après trois ans de travaux et de rénovation, de l'Opéra Royal de Wallonie avec pour l'occasion, la présentation de "Stradella", œuvre de jeunesse du compositeur liégeois César Franck, proposée pour la toute première fois dans une version orchestrée. C'est le cinéaste belge Jaco Van Dormael qui met en scène avec génie cet opéra inédit.

Sur la scène, de l'eau. Un grand bassin rempli d'eau dans lequel les chanteurs se déplacent durant tout le spectacle. Une première du genre quelque peu déroutante pour ceux-ci, comme l'explique le ténor liégeois Marc Halo: "Au début, ça été très dur parce que c'est vrai qu'il faut s'adapter. Il y avait quelques problèmes techniques, l'eau n'était pas chauffée donc on avait froid et on avait peur d'être malade parce que si on est malade, il n'y a personne pour nous remplacer, on ferme le rideau. C'est vrai que c'est une expérience totalement inédite".

Marc Laho incarne Allessandro Stradella, ce chanteur et compositeur du 17e siècle que l'amour pour les femmes perdra, engloutira dans cette eau que Jaco Van Dormael a voulu omniprésente: "Dès la première page, on dit que ça se passe à Venise, et comment représenter Venise? Finalement, j'ai tout éliminé, et j'ai juste gardé l'eau. Je me suis dit qu'on allait faire une Acqua Alta. Il pleut, l'eau monte, les pontons passent sous l'eau, les personnages ont de l'eau jusqu'aux genoux, puis jusqu'aux cuisses, puis jusqu'au cou. Et la fin se passe sous l'eau. Ça marchait assez bien avec cette histoire d'amour où les amants s'enfoncent et où tout va de plus en plus mal".

Bulles de savon et miroirs géants, brume sur la lagune, ombres chinoises et dans le public, d'énormes poissons volants. Jaco Van Dormael marque "Stradella" de son onirisme et de sa fantaisie. Un régal pour les yeux.

"Le Théâtre de Liège", un ouvrage de 300 pages sur l'histoire de l'Opéra

Complètement rénové, le Théâtre royal de Liège voit donc revenir l'Opéra. Trois ans de travaux pour un résultat remarquable. C'est un lieu "façon 1800", avec des moyens techniques modernes. Autre changement : le rehaussement de la cage de scène. L'opéra pourra désormais accueillir des productions monumentales.

Ces nouveaux atours vont plaire aux amateurs d'opéra, c'est certain ... mais aussi aux amateurs de beaux livres, puisqu'un ouvrage collectif de 300 pages vient de sortir sur l'Opéra. Dirigé par l'historien Frédéric Marchesani, le livre présente à la fois l'histoire de l'institution lyrique, de tous ses spectacles, et l'histoire du bâtiment : depuis sa création en 1820 jusqu'à sa toute récente rénovation.

"L'ouvrage comprend une partie historique, l'histoire plutôt du lyrisme et des œuvres présentées dans le théâtre et même avant sa construction" explique Yves Jacques, ingénieur architecte et co-auteur du livre. "Toute une partie est consacrée au bâtiment et à sa restauration. Il a été construit en 1820 par l'architecte Duckers et par une société privée d'amateurs d'Opéra. En 1860, il a subi une très profonde restauration et même un agrandissement. A l'époque, le théâtre était un petit peu comme nous le connaissons aujourd'hui. Entre 1860 et 2010, il a connu de nombreuses transformations, notamment fin des années 1950 où toute la machinerie de scène a été remise à neuf. C'était déjà un des plus beaux théâtres d'Europe. Aujourd'hui, le spectateur va retrouver la salle mais pas comme il l'a connue puisque tout a été nettoyé, restauré. On gagne en espace et en confort pour le spectateur".

L'ouvrage "Le Théatre de Liège" est publié par l'Institut du Patrimoine Wallon. Il est en vente notamment à l'Archéoforum place Saint-Lambert.

 

B. Alié, A. Delaunois

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK