STIB : un chauffeur de bus du dépôt Delta testé positif au coronavirus

Un conducteur de bus contaminé.
Un conducteur de bus contaminé. - © THIERRY ROGE - BELGA

Un chauffeur de bus de la STIB, affecté au dépôt Delta (Auderghem) a été contrôlé positif au Covid-19, a appris la RTBF. Celui-ci s’est présenté pour la dernière fois sur son lieu de travail le jeudi 14 mai, indique une annonce interne à l’entreprise de transports en commun bruxellois.

La STIB, au travers de la Médecine du travail, indique aux "personnes qui ont eu des contacts étroits" avec ce travailleur qu’elles seront informées et "mises au courant des précautions à prendre via le centre d’appel Covid-19". La société annonce par ailleurs qu’un "nettoyage d’urgence des espaces communs du dépôt bus de Delta a été réalisé".

Un participant au mouvement de grogne

Contactée, la direction de la STIB confirme qu’un membre du personnel a "été testé positif". "Nous avons respecté toutes les procédures à la suite de l’apparition de ce cas, la Médecine du Travail a été avertie et une procédure de tracing sera mise en place", ajoute Françoise Ledune.

Selon nos informations, ce chauffeur de bus ferait partie du personnel ayant participé au mouvement de grogne de la semaine dernière.

Ce nouveau cas porterait à neuf le nombre de membres du personnel de l’entreprise contaminés par le coronavirus. La STIB emploie, on le rappelle, plus de 9000 personnes.

 

Cette annonce intervient au lendemain de la reprise du travail par les chauffeurs qui avait exercé leur droit de retrait. Ils estimaient ne pas avoir suffisamment de garanties de la part de la direction quant aux mesures de sécurité prises dans les véhicules pour empêcher la propagation du virus.

Après une semaine d’actions de paralysie partielle du réseau par des conducteurs/chauffeurs insatisfaits des mesures de protections entreprises à bord des transports de la Stib, les lignes de métro, tram et bus ont recommencé à circuler normalement lundi.

Direction et représentants syndicaux ont signé le projet d’accord sur lequel ils s’étaient entendus jeudi, sous réserve d’une reprise du travail et la garantie de la paix sociale jusqu’à la fin de la crise Covid. Ils s’étaient accordés sur des dispositions complémentaires dans le contexte de la gestion de l’impact de la pandémie au quotidien sur le réseau de transport en commun de la capitale.

Rappelons que le port du masque est une obligation dans les transports en commun, à partir de 12 ans, depuis le 4 mai, conformément aux décisions du Conseil national de Sécurité.

"L'attitude de certains" dénonce DéFi au Parlement régional

Ce mardi, en commission Mobilité du Parlement bruxellois, il a été question du mouvement de grogne à la STIB, à l'occasion d'un débat relatif à la mobilité en période de déconfinement. Le député Marc Lowenstein a rappelé que son parti, DéFI, est sensible "aux questions sanitaires et à la protection de la santé du personnel de la STIB, en particulier celle des chauffeurs". Mais le parlementaire ajoute déplorer "l’attitude de certains qui auraient mieux fait de jouer le rôle de médiateur que d’agitateur". 

Le PTB est accusé d'avoir piloté le mouvement de grogne de la semaine dernière, ce dont s'est vigoureusement défendu le député PTB Youssef Handichi, lui-même ancien travailleur de la STIB.