Déconfinement à Bruxelles : évolution progressive de la capacité des trams, bus et métros STIB à partir du 4 mai

Il n’y aura bientôt plus de stickers avec une croix blanche sur fond rouge sur certains sièges des véhicules de la STIB. A partir du lundi 4 mai, la capacité des bus, trams et métros ne sera plus limitée comme elle l’est aujourd’hui. C’est la raison pour laquelle le port du masque ou d’une protection buccale est rendu obligatoire. Au fur et à mesure du déconfinement, il sera en effet bien difficile voire impossible de respecter les règles de distanciation sociale à certaines heures de la journée (ça l’est déjà aujourd’hui sur certaines lignes).

"Ce qui est très important c’est d’avoir une responsabilité individuelle et un contrôle social. Et donc bien entendu, pour soi-même et pour les autres, il faut autant que possible respecter la distance sociale. Mais on est réaliste aussi. On sait que, plus il y aura des secteurs qui déconfinent, plus la pression sur le transport public sera importante " explique Françoise Ledune, porte-parole de la STIB.

Il n’y aura a priori aucune mesure stricte pour canaliser un éventuel afflux de voyageurs. La STIB mise sur la sensibilisation et le bon sens de ses clients. La société recommande de laisser la priorité des transports publics à ceux qui en ont le plus besoin et d’éviter autant que possible les heures de pointe.

Pour rappel, à partir du 4 mai, la fréquence des bus, tram et métro va augmenter. Pour vous donner une idée, le métro passera d’un passage toutes les 5 minutes sur les troncs communs en pointe à 1 passage toutes les 3 minutes 45 et de 10 à 7 minutes 30 sur les antennes. Les trams 3 et 4 circuleront toutes les 5 minutes en pointe. Le 93 et le 82 toutes les 7 minutes 30.

Contrôle du port du masque

Tout comme pour la notion de " déplacement essentiel ", c’est la police qui sera compétente pour contrôler le port du masque dans les transports en commun (l’obligation vaut pour les stations, aux arrêts et dans les véhicules). Les agents de sécurité de la Stib seront présents aussi sur le réseau pour faire de la sensibilisation et faire en sorte que les règles soient bien respectées. A cela s’ajoute encore une fois le contrôle social qui, à notre avis, s’exercera tout naturellement " conclut Françoise Ledune.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK