Stages d'été : les activités en pleine nature ont rencontré un franc succès

Ce matin, à Marcinelle, les enfants devaient reconnaître les empreintes des animaux
2 images
Ce matin, à Marcinelle, les enfants devaient reconnaître les empreintes des animaux - © Tous droits réservés

Reconnaître les empreintes des animaux, construire une cabane dans les bois, goûter le miel auprès des apiculteurs : voilà quelques activités qui étaient proposées lors du stage d’éveil à la nature proposé par l’ASBL "Charleroi Nature" à Marcinelle. Un type de stage qui rencontre de plus en plus de succès.

Comprendre la nature pour mieux la préserver

Ici, on utilise les jeux pour faciliter l’apprentissage des enfants. " Ça rend l’activité plus ludique, et ils retiennent mieux les informations que si on leur expliquait tout simplement, sans support ", explique Eva Costalonga, animatrice. Et ça fonctionne : rapidement, la trentaine d’enfants présents pour l’activité reconnaissent bien rapidement l’empreinte du hérisson, du canard, ou du chevreuil. "C’est intéressant parce que quand ils iront se promener, ils pourront être plus attentifs aux traces laissées par les animaux, et ils pourront les reconnaître", poursuit l’animatrice.

Connaître la nature, c’est aussi s’assurer de sa préservation. "Plus ils la connaîtront, plus ils la respecteront", dit-on ici. Et certains enfants ne sont pas insensibles à ce discours. "La nature est en danger parce qu’on la pollue. Ici, dès qu’on voit un déchet, on le prend et on le jette", explique Ysaline, 9 ans.

Un stage tendance

Le succès est tel que les organisateurs du stage doivent sans cesse former de nouveau animateurs. "500 enfants ont participé à ce stage cet été : du jamais vu pour cette asbl. C’est deux fois plus qu’il y a deux ans", explique David Dumont, chargé de projets animations pour "Charleroi Nature". "On sent que c’est une thématique qui intéresse de plus en plus de gens. Puis il y a le cadre aussi : le fait de proposer des activités dans les bois, en extérieur, c’est un plus", conclut-il.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK