Stade national: la Belgique peut-elle encore espérer avoir un nouveau stade pour l'Euro2020?

Un trafic saturé et une hausse de la pollution de l'air liée à cette hausse du trafic, ce seraient les conséquences de la construction d'un stade national sur le parking C à Grimbergen. 

Ce sont les arguments avancés, ce jeudi, par la députation du Brabant flamand pour justifier son refus d'accorder le permis environnemental au chantier du futur stade national.

Est-ce que cela signifie la fin du projet ? 

Ca sent le roussi, mais ce n'est pas encore tout à fait la fin. Pourquoi ? Parce que Ghelamco, son promoteur, peut aller en appel de cette décision. C'est d'ailleurs ce qu'il a annoncé hier dans la foulée de l'annonce de ce refus.

C'est à présent au gouvernement flamand de trancher, et en particulier au ministre N-VA, Ben Weyts. Or, le ministre flamand de la Mobilité s'est déjà prononcé, à plusieurs reprises, contre ce stade national. Dans tous les cas, l'annonce de sa décision pourrait prendre au moins 5 mois.

Pas de permis de bâtir non plus...

Le permis environnemental n'est pas le seul problème. Un autre permis a déjà été refusé au stade : le permis de bâtir. Il a été refusé fin mars par la commune de Grimbergen. Mais là aussi, un appel est en cours. Une décision définitive est attendue à la mi-août.

Mais même si Ghelamco l'obtient, c'est loin d'être gagné. Tie Roefs, député Groen en charge de l'environnement à la députation du Brabant flamand : "Jusque maintenant, c'est deux processus à part. Mais il faut à la fin avoir les deux". Donc, même si Ghelamco finit par obtenir son permis de bâtir et qu'il n'a pas le permis environnemental, "il ne pourra pas bâtir". Autrement dit, si le gouvernement flamand dit non au permis environnemental, "le projet est fini".

L'échevin Groen, Eddy Beolens, à la commune de Grimbergen, est beaucoup plus tranché : "C'est clair, il y a peu de chance que le stade national aboutisse sur le parking C du Heysel. Je crois que les mêmes arguments qui jouaient contre le permis environnemental, joueront contre cet appel pour le permis de construction. Avec encore comme accent supplémentaire les problèmes qu'il y a au niveau de l'urbanisme parce qu'il y a beaucoup trop de m2 de prévus pour des bureaux et des loisirs. Ce qui est inacceptable dans le cadre de ce plan urbanistique de la Région".

"C'est impossible" de rénover l'actuel Stade Roi Baudouin

Contacté par nos soins, Alain Courtois, l'échevin des Sports à la Ville de Bruxelles, y croit pourtant toujours : "De toute façon, stade, il y aura. Que ce soit en 2020 ou non. Mais c'est encore possible pour 2020. Laissons faire les procédures. Soyons légalistes avec les procédures flamandes."

Quant à la possibilité de rénover l'actuel Stade Roi Baudouin, il le répète, "c'est impossible !" : "Qui va payer ça ? De toute façon les travaux démarrent là. L'année prochaine, la partie B du Stade Roi Baudouin est déjà partie avec le projet Néo et les travaux du tram 9. Donc, c'est impossible!"

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK