Stade national, comment en est-on arrivé là? Chronologie de cinq ans de dysfonctionnements

Stade national, comment en est-on arrivé là: chronologie de cinq ans de dysfonctionnements
Stade national, comment en est-on arrivé là: chronologie de cinq ans de dysfonctionnements - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Bruxelles ne sera pas ville hôte de l’Euro 2020 de football. L'UEFA, l’instance européenne du football, a tranché ce jeudi. Bruxelles sera remplacée par Wembley. Comment en est-on arrivé là ? Retour en quelques dates sur les moments clés d'un dossier épineux.

>>> A lire aussi : le stade national, un dossier pourri à la racine

6 décembre 2012

L'Union des associations européennes de football (UEFA) décide d'organiser, pour la première fois, l'Euro de football 2020 dans plusieurs pays européens. La date marquera en effet les 60 ans d'existante de l'UEFA.

25 mai 2013

Le gouvernement bruxellois choisit d'implanter un nouveau stade national de football sur le parking C du Heysel et doit défendre cette option devant les autorités flamandes et fédérales. L'idée était déjà dans les cartons depuis 2008. En juin de cette année-là, le ministre bruxellois du Budget, Guy Vanhengel, évoquait un accord avec son homologue flamand, Dirk Van Mechelen, pour la construction d'un nouveau stade national.

9 juin 2013

Le gouvernement bruxellois confirme qu'aucune piste d'athlétisme n'est prévue dans le projet du nouveau stade. Le Mémorial Van Damme continuera toutefois d'être organisé au Stade Roi Baudouin jusqu'en 2020.

12 septembre 2013

L'Union Royale Belge des Sociétés de Football (URBSFA) présente sa candidature à l'UEFA pour organiser à Bruxelles une partie de l'Euro 2020. L'URBSFA espère devenir ultérieurement le client/locataire du stade.

2 décembre 2013

Un accord est trouvé concernant l'emplacement du nouveau stade sur le parking C du Heysel, à Bruxelles. Le scénario choisi ne prévoit ni piste d'athlétisme, ni toit couvrant. Des partenaires privés sont recherchés pour le financement, tandis que l'organisation du Mémorial Van Damme dans l'actuel Stade Roi Baudouin est confirmée jusque 2020.

19 septembre 2014

Bruxelles est désignée ville organisatrice de l'Euro 2020 avec douze autres villes par l'UEFA. La capitale belge reçoit trois matchs de poule et un huitième de finale.

19 mars 2015

La Ville de Bruxelles désigne le consortium Ghelamco-BAM comme candidat privilégié pour la construction du nouveau stade national sur le parking C du Heysel.

19 mai 2015

Le ministre bruxellois des Finances Guy Vanhengel (Open Vld) confirme officiellement au parlement bruxellois qu'un accord a été trouvé entre le RSC Anderlecht, la Ville de Bruxelles et l'entreprise de construction Ghelamco pour l'édification du stade.

20 juin 2015

Au cours d'une conférence de presse bourrée à craquer à l'hôtel de ville de Bruxelles, Yvan Mayeur, bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Guy Vanhengel (Open Vld), ministre bruxellois des Finances, le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort (PS), l'échevin bruxellois des Sports Alain Courtois (MR), le maître d'ouvrage Ghelamco et le président du RSC Anderlecht Roger Vanden Stock, tous en poste à l'époque, et les parties impliquées détaillent le projet du Stade national, d'une capacité prévue de 60.000 places assises et pour lequel Ghelamco et Anderlecht ont trouvé un accord de principe, sous conditions suspensives.

La Ville de Bruxelles dégage un budget annuel de quatre millions d'euros pour payer l'exploitation du stade, tandis que le club d'Anderlecht l'investira dès 2019. Les mauve et blanc seront les principaux locataires du stade pour une période de 30 ans et s'acquitteront de 10 millions d'euros par an pour cette location. Alain Courtois confirme que le Stade Roi Baudouin sera détruit en 2020. Les organisateurs du Mémorial Van Damme menacent dès lors de déplacer l'événement hors de Belgique.

24 juin 2016

Le conseil communal de Grimbergen accepte l'offre de 557.400 euros de la Ville de Bruxelles pour le rachat du chemin communal vers le parking C.

10 août 2016

Ghelamco, l'entreprise chargée de la construction du nouveau stade, présente une étude d'impact devant le département flamand en charge de l'Environnement. Il s'agit de la première étape dans l'obtention d'un permis environnemental. Le département dispose de 40 jours pour se prononcer sur l'étude.

28 octobre 2016

L'étude d'impact pour la construction du nouveau stade national à Grimbergen est approuvée, annonce le département Environnement, Nature et Énergie. La société Ghelamco peut désormais demander un permis de bâtir à la commune de Grimbergen et un permis environnemental au Brabant flamant.

24 janvier 2017

Le département flamand de Mobilité et Travaux publics rend un avis négatif sur le plan de mobilité autour du Stade national. L'avis est adressé à la commune de Grimbergen, qui détient la décision finale sur le permis de bâtir du projet.

9 février 2017

"Ruimte Vlaanderen", l'administration flamande en charge de la politique territoriale, rend un avis négatif à la demande de permis environnemental. Étant donné qu'aucune solution n'est présentée pour le chemin communal, "aucun permis valide urbanistique ou environnemental ne peut être délivré" selon l'administration.

17 février 2017

Le RSC Anderlecht se retire du projet car le club est en désaccord sur les plans proposés par le maître d'ouvrage Ghelamco.

31 mars 2017

L'UEFA réitère sa confiance envers Bruxelles et le futur Stade national.

23 juin 2017

L'administration communale de Bruxelles ne prolongera pas le contrat de location qu'elle a avec l'Union belge de football pour l'utilisation du Stade Roi Baudouin. Le contrat court jusqu'au 30 juin 2018. Gérard Linard, le nouveau président de l'URBFSA, n'est pas un fervent supporter du nouveau projet de stade.

20 septembre 2017

L'UEFA annonce qu'elle prendra une décision définitive le 7 décembre 2017 concernant la candidature de la Ville de Bruxelles pour accueillir quatre matchs de l'Euro 2020. Le 20 novembre, l'URBSFA doit avoir livré les informations nécessaires sur l'état d'avancement du permis de bâtir pour le nouveau Stade national. L'UEFA exige également pour la même échéance un plan de construction détaillé, réaliste et exécutable de la part du maître d'ouvrage Ghelamco. "Il est à présent minuit moins cinq", commente de manière éloquente le président de l'URBSFA, Gérard Linard. - 11 octobre 2017: L'entreprise de construction Besix devient à partir du 1er novembre le sponsor de toutes les équipes de football nationales et de l'Union Royale Belge des Sociétés de Football (URBSFA). Le choix est surprenant étant donné que Besix concourait pour le projet de construction du nouveau stade. La commande avait finalement été remportée par son concurrent Ghelamco. Le grand patron de Besix, Johan Beerlandt, est en outre actionnaire du RSC Anderlecht, le club qui investira les pelouses du futur Stade national.

20 novembre 2017

Comme attendu après les nombreuses réserves formulées, le collège des échevins de Grimbergen rend aux autorités flamandes un avis négatif sur la demande de permis environnemental de Ghelamco de construire le futur stade pour l'Euro 2020 sur le parking C du Heysel.

22 novembre 2017

L'URBSFA et Ghelamco remettent à temps à l'UEFA l'information demandée concernant la construction du Stade national sur le parking C. Sur base de ce dossier, l'UEFA décidera le 7 décembre si Bruxelles restera l'une des 13 villes qui accueilleront l'Euro 2020.

28 novembre 2017

Outre Bruxelles, Amsterdam, Glasgow, Rome et Saint-Pétersbourg se portent candidats pour l'organisation du match d'ouverture, confirme l'UEFA.

6 décembre 2017

Un jour avant la date limite, il est désormais certain que Bruxelles ne peut plus compter que sur la clémence de l'UEFA. Deux ans et demi avant le début de la compétition, le projet belge de stade national n'a soumis aucun permis de bâtir car le promoteur Ghelamco attend encore la décision concernant le permis environnemental, qui a été présenté le 14 septembre devant les autorités flamandes. Bruxelles ne pourra maintenir sa candidature que dans le cas où l'UEFA accorderait un délais jusqu'au début de l'année 2018.

7 décembre 2017

L'UEFA décide que Bruxelles n'accueillera pas de match pour l'Euro 2020. Les rencontres attribuées à la capitale (une huitième de final et trois matchs de poule) auront finalement lieu au stade londonien de Wembley. Le match d'ouverture est quant à lui attribué à Rome.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK